• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le Monde dresse le portrait de Claire, Marie et Manuel, tués le 13-Novembre

© DR
© DR

Afin de conserver la mémoire de ces vies fauchées, le journal "Le Monde" a dressé les portraits des hommes et des femmes tués lors des attentats du 13 novembre. Parmi les victimes : Claire Tapprest-Maitrot et Marie Lausch, deux étudiantes rémoises de Néoma, ainsi que le Marnais Manuel Dias.

Par IG

130 personnes ont trouvé la mort dans les attaques du 13 novembre à Paris. Brutalement arrachées à ceux qui les côtoyaient chaque jour. Le journal Le Monde a voulu "leur donner un visage, raconter qui elles étaient, leur rendre leur vie, à travers ceux qui les connaissaient et les aimaient".

Parmi ces visages, ceux de Marie Lausch, Claire Maitrot-Tapprest et Manuel Dias. Tous trois vivaient ou ont vécu dans notre région. Leurs portraits sont à lire sur le site du Monde.

Originaire de Metz, Marie Lausch était élève à l'école de commerce de Reims, Néoma Business School, entre 2011 et juillet 2015. Elle a été tuée avec son compagnon, Mathias Dymarski, au Bataclan. Elle avait 23 ans et finissait son master en alternance dans un groupe de cosmétiques.

Claire Maitrot-Tapprest était aussi étudiante à Néoma et suivait en parallèle un master de philosophie à l'Université de Reims. Fan de rock indépendant, elle a été fauchée à l'âge de 23 ans au Bataclan.

Passionné de football, Manuel Dias était supporter du Stade de Reims et du Sporting Portugal. Ce chauffeur de car pour l'entreprise Regnault vivait à Cormontreuil, près de Reims. Père d'une famille très soudée, il avait une femme, une fille de 33 ans et un fils de 30 ans. Il est décédé dans une explosion aux abords du Stade de France.

A lire aussi

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus