Reims : la start-up Venture Orbital System fait une percée nationale en se sélectionnant pour le programme Blast

La start-up basée à Reims développe deux nano-satellites, Boreal et Zephyr.

Stanislas Maximin, cofondateur de Venture Orbital Systems, présente une miniature de la fusée "Zephyr", développée pour envoyer dans l'espace des nanosatellites.
Stanislas Maximin, cofondateur de Venture Orbital Systems, présente une miniature de la fusée "Zephyr", développée pour envoyer dans l'espace des nanosatellites. © David Caldas / France 3 Champagne-Ardenne

Les mini-fusées pourraient faire décoller Venture Orbital System. Le projet porté par la start-up basée à Reims a été sélectionné par Blast, le programme français d'accélération de start-up dans les domaines de l'aéronautique, du spatial et de la défense ce mercredi 23 juin. Le programme, qui débutera en septembre, a sélectionné 20 projets en France sur 50 au départ, dont celui de Venture Orbital System. "Rejoindre Blast est une excellente initiative pour renforcer nos connexions dans le secteur ASD (Aéronautique, Spatial et Défense), développer nos relations avec le secteur de la Défense, et démarrer des collaborations avec l'Onera (Office national d'études et de recherches aérospatiales)", s'enorgueillit Stanislas Maximin, le CEO de Venture Orbital System. 

20 projets retenus sur 50

Le programme Blast réunit l'accélérateur de jeunes pousses Starburst, l'Onera, l'École polytechnique et la SATT Paris-Saclay. Ce programme a pour ambition d'accompagner des projets à fort contenu technologique dans ces trois secteurs (aéronautique, spatial et défense) où les barrières à l'entrée sont fortes et les cycles de développement longs et complexes. "Cela peut nous apporter de deux manières, se réjouit-on à Venture Orbital System. D'abord, grâce à l'expertise de l'Onera et des personnes qui travaillent au sein de Blast. Ensuite, le fait d'intégrer cet écosystème, avec 19 autres start-ups qui ont des projets communs, permettra, on l'espère, des collaborations futures et des partenariats."

Venture Orbital Systems a été retenue pour le développement de deux petites fusées, Boreal et Zephyr, destinées au marché des nanosatellites à l'horizon 2024.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie espace culture sciences