SNCF : l'objectif est un retour à la normale dans le Grand Est le 12 juillet 2020

La pandémie de Covid 19 a impacté l'ensemble de l'activité. Dans le domaine des transports, la SNCF a dû, elle aussi, s'adapter aux circonstances. Aujourd'hui, l'offre n'est pas encore entière, mais dès la mi-juillet, tout devrait rentrer dans l'ordre, avec notamment des nouveautés.
 

Trains à l'arrêt en gare
Trains à l'arrêt en gare © IP3 PRESS/MAXPPP

Le calendrier est prêt. Pour l'été, 100 % des trains seront bien proposés aux voyageurs. " Depuis le début du confinement, nous avions une offre adaptée", indique Aline Cocatre, chargée des relations presse de la SNCF, pour le réseau Champagne-Ardenne. " Toutes nos lignes ont été impactées. Nous avons été vigilants à maintenir, en priorité, des trains matin et soir pour les personnels soignants. Notre plan de transport est passé à 76 % depuis le 15 juin, avec 225 trains, alors qu'il était de 60/65 % le 11 mai, au moment du déconfinement. Aujourd'hui, on tente de revenir à une offre de 100 %. En Alsace et en Lorraine, dès le 8 juin, l'offre atteignait en moyenne, 79 %".

Le plan estival avec l'ensemble des trains est donc pour le 12 juillet. Pour la rentrée, le plan de circulation sortira à partir du 23 août.

Aline Cocâtre, responsable communication SNCF Champagne-Ardenne


 

Si la relance de circulation des trains n'a été que progressive, "c'est parce qu'à la sortie du confinement, de nombreux voyageurs ont poursuivi en télétravail, et les scolaires ne sont pas tous retournés à l'école ", précise Aline Cocâtre. La fréquentation moins forte explique donc la mise en place du plan de transport actuellement en œuvre. 

 

Le tourisme durable par le train

Le 12 juin dernier, une opération de relance estivale des TER a été présentée. La région Grand-Est s'associe d'ailleurs à "TER de France", une opération de relance organisée par la SNCF, qui propose deux millions de billets à moins de 10 euros, un «pass jeune TER DE FRANCE», une extension géographique des abonnements annuels et une carte nationale interactive des destinations touristiques. L'enjeu est d'importance. Il faut attirer vers des sites et des activités touristiques, les habitants du Grand-Est, mais aussi leurs voisins de Paris, Bâle ou Luxembourg.

Pour promouvoir cette opération, depuis le 22 juin, une série de documents est à disposition dans les gares, mais également dans les campings, sites touristiques et offices de tourisme. Plus de cent propositions y sont regroupées. La bonne nouvelle, c'est que des billets, à partir de trois euros sont mis en vente pour l'ensemble des lignes. Une information qui séduira les petits budgets. Et pour les 12-25 ans, la SNCF et la région Grand-Est ont lancé le "Pass Jeune TER France". Pour 29 euros, cette carte permet de voyager librement sur l'ensemble du réseau en juillet et en août. De quoi passer un bel été. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est sncf économie transports tourisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter