Un centre du Service national universel dans la Marne ferme après une vingtaine de cas de Covid

Publié le
Écrit par Matti Faye .

La fermeture anticipée d'un centre du Service national universel installé à Somme-Vesle dans la Marne a été décidée en raison de plusieurs cas de Covid-19 parmi les jeunes et les encadrants.

136 jeunes étaient rassemblés à Somme-Vesle dans la Marne dans un centre du Service national universel. Venus de la Marne, de Moselle, du Bas-Rhin et de Meurthe-et-Moselle, ils vont devoir rentrer chez eux un peu plus tôt que prévu.

En effet, plusieurs cas positifs de Covid-19 ont été constatés. Il y en a pour l'heure 18 parmi les jeunes et 3 du côté des encadrants, selon les informations communiquées ce mercredi 13 juillet par la préfecture de la Marne.

"Des mesures d'isolement ont été prises pour les personnes testées positives", précise le communiqué. Le centre ferme ses portes avec deux jours d'avance sur décision du préfet "en lien avec la délégation territoriale de l’ARS et la direction des services de l'Éducation nationale". Le séjour devait initialement s'achever le 15 juillet.

Taux d'incidence élevé

Les jeunes vont regagner leur domicile ce mercredi matin. Alors que le nombre de contaminations au Covid-19 continue d'augmenter, le préfet rappelle l'importance du respect des gestes barrières pour se protéger et protéger les autres.

Créé en 2019 pour remplacer la journée citoyenne obligatoire, le Service national universel (SNU) est un dispositif basé sur le volontariat. Il concerne les jeunes de 15 à 17 ans et vise à promouvoir les valeurs de la République, la citoyenneté et la solidarité.

Il se compose de trois parties : un stage de cohésion de treize jours, une mission d’intérêt général d’une durée minimale de 12 jours et une période d'engagement de 3 mois au sein d'une des structures reconnues. Cette dernière partie est facultative.

Le taux d'incidence de l'épidémie de Covid-19, qui mesure le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants sur sept jours, était de 1 345 au niveau national le 9 juillet, selon les dernières données disponibles. Une valeur qui s'approche du pic de la vague de mars/avril 2022, constaté à 1454 cas pour 100 000 habitants.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité