• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Agression à la gare de Nancy: le SDF est mort, 2 mineurs et un jeune majeur en détention

Les images de vidéosurveillance ont fait avancer l'enquête. / © Jean-François Didier - France 3 Lorraine
Les images de vidéosurveillance ont fait avancer l'enquête. / © Jean-François Didier - France 3 Lorraine

Philippe Paquier est décédé ce mercredi 17 juillet. Dimanche 23 juin, deux mineurs et un jeune majeur avait violemment tabassé ce SDF qui était depuis dans le coma. Poursuivis désormais pour meurtre sur personne vulnérable, ils risquent la réclusion criminelle à perpétuité.

Par Jean-François Didier

Philippe Paquier n'aura pas survécu à la très violente agression qu'il a subi dimanche 23 juin 2019 dans la soirée, dans puis devant la gare de Nancy. Dans le coma depuis les faits, le SDF est décédé mercredi 17 juillet.

Les trois jeunes agresseurs interpellés par les policiers lundi 24 juin ont été mis en examen mardi 25 juin.

Ces deux mineurs de 14 et 15 ans et le jeune majeur, avaient été mis en examen pour "tentative de meurtre sur une personne vulnérable". Un crime "qui est puni par une peine maximale de réclusion criminelle à perpétuité", précise François Perain.
Les faits sont désormais requalifiable en "meurtre sur une personne vulnérable".

Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Nancy avait requis leur placement en détention provisoire.
Trois autres personnes, deux majeurs et un troisième mineur, ont été remis en liberté

S'ils étaient bien présents, leur participation active aux scènes de violences n'a pas pu être établie.
- François Perain, procureur de la République

Le représentant du parquet explique que "les violences qui ont pu être établies à ce jour consistent en des coups de pied, y compris en direction de la tête de la victime qui s'est retrouvée à terre, et des coups de poing. Il est également reproché aux trois mis en cause d'avoir fait sortir de force la victime de la gare pour continuer à la frapper."

Le procureur précise que "les deux mineurs Z et C étaient en fugue de leurs foyers respectifs lors des faits" et étaient déjà ont suivis par des juges des enfants en assistance éducative.
La majeur, lui, sorti de prison le 7 juin dernier, était sous le coup de deux mesures de mise à l'épreuve.

 

Les faits se sont déroulés à l'intérieur puis à l'extérieur de la gare entre 21h50 et 22h15 dimanche 23 juin. / © Jean-François Didier - France 3 Lorraine
Les faits se sont déroulés à l'intérieur puis à l'extérieur de la gare entre 21h50 et 22h15 dimanche 23 juin. / © Jean-François Didier - France 3 Lorraine
Les caméras de la gare de Nancy et des alentours ont enregistré des parties des scènes de violence. / © Jean-François Didier - France 3 Lorraine
Les caméras de la gare de Nancy et des alentours ont enregistré des parties des scènes de violence. / © Jean-François Didier - France 3 Lorraine

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus