Cet article date de plus de 6 ans

Au lycée Marie Immaculée, la dictée d'ELA fait le plein

Depuis plus de vingt ans l'association ELA se bat contre les leucodystrophies, maladies du système nerveux encore incurables. La mobilisation annuelle commençait aujourd'hui par la traditionnelle dictée. L'acteur Pierre Deladonchamps a fait le prof devant des élèves très motivées.
Premier temps d'une semaine vouée aux défis sportifs, la dictée d'ELA est une manière de mobiliser avant l'effort. Mobiliser contre ces maladies rares qui affectent le système nerveux et se traduisent par des handicaps lourds et un diagnostic vital souvent fatal. En 22 ans d'existence, l'association ELA (fondée à Nancy) a fait courir 4 millions d'élèves et collecté 26 millions d'euros pour les soins et la recherche.

Le lycée Marie Immaculée prépare aux métiers dits de "l'aide à la personne". Les élèves - très majoritairement des filles - sont sensibles à la cause des enfants malades et participent à la semaine ELA depuis quatre ans, avec un enthousiasme touchant. Pierre Deladonchamps, lui-même confronté, dans son enfance, au handicap de son frère, était visiblement ému. Le comédien nancéien, primé pour "L'Inconnu du Lac", leur a lu un texte d'Amélie Nothomb, marraine 2015 de l'association.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société