Crise énergétique : il fait 14 degrés dans des appartements à Vandœuvre-lès-Nancy, "il fait froid, c’est vraiment critique"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Quemener .

Economies d'énergies ! Mardi 27 septembre, 14° c'est la température moyenne qu'il fait dans une résidence de Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe et Moselle). Les habitants se plaignent. Le bailleur explique qu'il relance progressivement le chauffage. "On va privilégier l’aspect économique sur l’aspect confort".

L'automne est là et depuis quelques jours les températures ont fortement chuté dans notre région. Il commence à faire froid. Gilles Mougenot habite à Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe et Moselle). Il est locataire d'un appartement dans une résidence HLM. Chez lui, il fait actuellement 14 degrés. "Voilà, suivez-moi, on va aller constater la température dans ma chambre et dans la salle de bain. Et comme vous pouvez le voir sur le thermomètre, on a une température qui s’affiche de 14,2°".

Le problème vient du redémarrage de la chaudière collective qui a pris un peu de temps. Ainsi, pour Gilles, comme pour les autres habitants de l'immeuble, mardi 27 septembre 2022, le chauffage collectif n’a toujours pas été remis en route. "Il est censé y avoir des gens âgés, des enfants en bas âge. Il fait froid. C’est vraiment critique car la nuit, il fait à peine 13/14 degrés".

Et autre problème : les bâtiments ne sont pas isolés. Ils ont été construits dans les années 70.

On va aller constater la température dans ma chambre et dans la salle de bain. Et comme vous pouvez le voir sur le thermomètre, on a une température qui s’affiche de 14,2°.

Gilles Mougenot, habitant de Vandoeuvre-les -Nancy.

En Lorraine, cet hiver, plusieurs bailleurs prévoient de limiter strictement le chauffage à 19 degrés à l’intérieur des logements. De son côté, le bailleur social Batigère explique que "19° ça permet de limiter cette augmentation forte à laquelle on va tous devoir faire face. On va privilégier l’aspect économique sur l’aspect confort même si on souhaiterait pouvoir continuer à chauffer à 21°", dit Laurent Lett, directeur de la clientèle. "Mais encore une fois, avec cette augmentation très forte du coût du gaz, 19° nous a semblé être une température raisonnable dans le contexte".  





VIDEO. Reportage de David Bailly et Eric Molodzoff diffusé sur France 3 Lorraine mardi 27 septembre.

 

durée de la vidéo : 01min 46
Les bailleurs sociaux tentent d’atténuer au mieux la hausse des prix de l’énergie et de limiter strictement à 19 degrés la température à l’intérieur des logements. ©France Télévisions

Gille Mougenot a également vu ses charges augmenter très fortement. Plus 40 euros par mois soit 20% de son loyer, justifié simplement avec l’envolée du prix du gaz.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité