• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

EXCLU VIDÉO - Nancy : d'insupportables chants de coqs en plein centre ville

Du matin au soir, les trois coqs n'arrêtent pas de chanter. / © JFDidier - FTV
Du matin au soir, les trois coqs n'arrêtent pas de chanter. / © JFDidier - FTV

Depuis le début de l'été 2019, trois ou quatre coqs chantent sans arrêt en plein centre-ville de Nancy. Les riverains n'en peuvent plus. Comme le propriétaire des gallinacés fait la sourde oreille, un collectif de dizaines d'habitants mécontents est en train de se constituer.

Par Jean-François Didier

C'est le jour des coqs ! À la ville comme à la campagne.
À Nancy comme à Oléron.
La rédaction de France 3 Lorraine a été prévenue le 5 septembre 2019 au matin: depuis plus de deux mois, des coqs empêchent de dormir tout un quartier du centre de Nancy. Le jour où le coq Maurice a été autorisé par la justice à continuer ses vocalises sur l'île d'Oléron.
Hasard inédit du calendrier.

En plein centre-ville

À cinq minutes à pied de la gare de Nancy, au milieu de la rue de la Commanderie, une série de maisons et de commerces en enfilade et sans soucis. C'est à l'intérieur, côté jardin que se situe le problème: toutes les dix, vingt ou trente secondes, un chant de coq assez puissant vient interrompre la quiétude des lieux.
"Coocoricooo !! ..." "Cocori ...!!"
Cela ne s'arrête jamais. 
De quatre heures du matin à la tombée de la nuit (parfois même en pleine nuit, selon certains témoignages), le bel canto des emplumés rythme la vie de ce pâté de maisons.
Les coqs se relayent toutes les dix ou vingt secondes. / © JFDidier
Les coqs se relayent toutes les dix ou vingt secondes. / © JFDidier
Le poulailler au centre de la caisse de résonance des immeubles. / © JFDidier - FTV
Le poulailler au centre de la caisse de résonance des immeubles. / © JFDidier - FTV

Balancetescoqs.com !

Lassés par les chants et plus que lassés par les rencontres infructueuses avec le propriétaire des coqs, des habitants ont décidé de pétitionner.
Parmi eux, Francis, il est sur le point de lancer une pétition dans le quartier avec l'adresse mail  "balancetescoqs@gmail.com" sur internet.

Nous sommes quelques dizaines à vouloir signer la pétition et surtout à vouloir le faire savoir, ça doit faire du bruit !
- Francis,  pétitionnaire.

Au premier étage d'un immeuble donnant sur le "jardin des coqs", Gloria est au bord de la crise de nerfs:

C'est du matin au soir et ça ne s'arrête jamais, j'en ai marre, marre, marre!
- Gloria,  habitante proche des coqs.

Juste à côté, c'est Cédric -le tatoueur de la place de la Commanderie- qui exprime son exaspération:

On ne dort plus, ce matin il a gueulé à 5h 15 ! Je n'arrive plus à bosser le matin, j'ai un boulot de précision et avant midi je n'ai plus les yeux en face des trous, ça fait plus de deux mois que le propriétaire nous dit que ce sera réglé dans les 15 jours !
- Cédric, tatoueur.

Retrouvez ces témoignages sur la vidéo :

Propriétaire injoignable

Contacté sur son portable, le propriétaire des coqs n'a pas répondu ni décroché.
Il fait la sourde oreille.

Pourtant,  il a expliqué il y a quelques jours à Francis qu'il avait installé ses coqs pour que les gens se plaignent.
Une étrange justification.
Pourquoi vouloir nuire sciemment à la tranquilité du voisinage et surtout pourquoi avoir des coqs en plein centre ville?

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus