Soupçon de Jihadisme : l' homme interpellé à Laneuveville remis en liberté sous contrôle judiciaire

Djihadiste présumé interpellé à Laneuveville-devant-Nancy / © France 3 Lorraine
Djihadiste présumé interpellé à Laneuveville-devant-Nancy / © France 3 Lorraine

Un homme a été interpellé samedi 2 décembre 2017  à son domicile de Laneuveville-devant-Nancy. Il apparaît qu'il aurait consulté à plusieurs reprises des sites faisant l'apologie du jihadisme. L'individu a été mis en examen et libéré sous contrôle judiciaire.

Par Didier Vincenot

Les enquêteurs ont été alertés par une femme qui aurait recueilli les confidences de cet homme de 32 ans, marié et père de famille.


Dans celles-ci, "la possibilité d'un passage à l'acte violent".
La femme en question ayant constaté son côté "rigoriste", et de surenchérir en indiquant que l'individu semblait consulter habituellement des sites faisant l'apologie du jihadisme.


L'homme interpellé à son domicile

Aussitôt, les services de Police concernés se mettent en ordre de bataille.
Le téléphone du suspect "borne" à Saint-Nicolas de Port et Laneuveville-devant-Nancy, lieu de son domicile.

Il est alors interpellé, une perquisition menée à son domicile, où du matériel informatique est saisi.

Après examen approfondi du matériel par les services spécialisés, il apparaît que l'homme aurait consulté à plusieurs reprises
(3 fois) des sites jihadistes. 

Il aurait précisé à cette femme, -avec qui il avait entretenu une relation amoureuse-, qu'il "attendait la raison pour passer à l'acte". Aucun élément recueilli  ne laisse cependant à penser que le mis en cause comptait passer effectivement à l’acte.


Une instruction a donc été ouverte pour les faits de "consultation habituelle de sites faisant l’apologie du terrorisme", une information judiciaire ouverte et un juge d'instruction saisi..

Le suspect n'est pas fiché S.

Le récit de Stiliana Peev :
Jihadisme : un homme interpellé à Laneuveville-devant-Nancy
Un homme a été interpellé à son domicile de Laneuveville-devant-Nancy. Il aurait consulté des sites jihadistes et aurait confié à une femme quelques velléités de "passage à l'acte violent".  - France 3 Lorraine - Récit : Stiliana Peev


Sur le même sujet

Grand Est : les professionnels de santé touchés par l'épuisement professionnel

Près de chez vous

Les + Lus