Mesure anti-inflation : un prêt sur gage jusqu'à 100 euros sans intérêts

Publié le
Écrit par Mélanie Philips .

C’est dans un contexte de crise et d'inflation que le Crédit municipal de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a décidé d’augmenter le plafond de ses prêts sur gage sans intérêts. Passant de 30 à 100 euros.

"Globalement, nous assistons à une augmentation du nombre et du montant des prêts sur gage accordés cette année", affirme Michel Côme, directeur du Crédit municipal de Nancy. En cette période de crise économique, le Crédit municipal est "soucieux d’accompagner les personnes les plus en difficulté, dans le contexte d’inflation actuelle" et a ainsi décidé d'augmenter le plafond de ses prêts sur gage sans intérêts. Passant de 30 à 100 euros, à compter du 1er janvier 2023, et de manière permanente. 

Le prêt sur gage pour affronter la crise

"Il y a une partie des personnes qui viennent avec des petits objets, avec une forte proportion de prêts qui tourne autour de 100 euros (8%), souligne le directeur. Ces prêts sont obtenus pour subvenir à des besoins courants comme faire des courses, payer des factures ou faire un plein d'essence, par exemple."

Cette gratuité des intérêts n'est pas nouvelle, puisqu'elle existe déjà jusqu’à 30 euros. "Ce montant ne tenait compte ni de l'inflation, ni du cours de l'or. C'est dans ce double contexte que nous avons décidé d'augmenter le plafond", explique Michel Côme. Cela signifie donc que pour un prêt sur gage de 100 euros, il y a donc une gratuité des intérêts. Cette gratuité des intérêts sera limitée à un contrat maximum par personne, contrat non prolongeable et non renouvelable. Elle ne s’appliquera pas aux contrats destinés à une vente requise par le déposant.

100 euros, un chiffre au hasard, mais pas totalement. "Il faut toujours déterminer un seuil. Nous avons fait le calcul avec l'évolution de l'inflation depuis la place de la mesure à 30 euros. Puis, 100 euros est un seuil plus psychologique.

Le double intérêt du prêt sur objet

Comment ça marche, le prêt sur gage? C'est très simple. Il s'agit d'un financement obtenu contre le dépôt provisoire d'un objet de valeur, qui est ensuite expertisé par un commissaire-priseur. Le prêt est ensuite débloqué immédiatement, en fonction de la valeur de l'objet déposé. "Dans les trois quart du temps, les objets déposés sont en or. Pour donner un ordre d'idée, aujourd'hui, le gramme d'or 18 carats est à 24 euros. Donc une bague de 4 grammes, correspond à un prêt de 100 euros", explique le directeur. 

Avoir recours au prêt sur gage présente un double intérêt, nous explique le directeur du Crédit municipal. D'abord, le prêt est immédiat. Ensuite, la personne n'est pas tenue d'attendre les six mois pour rembourser la somme et récupérer son objet de valeur. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité