• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy: à 14 ans l'éloquence c'est tendance

Une enseignante délivre ses conseils pour la pré-sélection / © Marion Lompageu / France 3 Lorraine
Une enseignante délivre ses conseils pour la pré-sélection / © Marion Lompageu / France 3 Lorraine

Depuis le succès d'Éloquentia, les concours d'éloquence fleurissent. Ce vendredi 10 mai s'est déroulé à l'hôtel du département une demi-finale où des élèves de 4ème des REP ont pu s'affronter et s'illustrer.

Par Sophie Gueffier

Nous partîmes cinq cents mais par un promt renfort nous nous vîmes trois mille en arrivant au port
- Pierre Corneille, écrivain

Ils sont un peu moins, les élèves de 4e qui ont choisi de participer au concours d'éloquence qui se déroule pour la deuxième fois, ce vendredi 10 mai 2019 au conseil départemental de Meurthe-et-Moselle.

Pré sélection ce 10 mai pour le concours d'éloquence. / © Marion Lompageu / France 3 Lorraine
Pré sélection ce 10 mai pour le concours d'éloquence. / © Marion Lompageu / France 3 Lorraine

Ils étaient au départ 900 élèves de 4e engagés dans l'aventure. Ils viennent d'une quarantaine de classes toutes issues de 26 établissements situés en Réseau d'Éducation Prioritaire (REP ou REP +) répartis sur toute l'académie de Nancy-Metz. 

Concours d'éloquence 4ème
Des jeunes de 4ème présentent le texte "si" de Rudyard Kipling lors du concours d'éloquence au conseil départemental 54 - France 3 Lorraine

Ils ne sont plus que 300 à venir à Nancy pour se produire dans la dernière phase de leur concours. Tous volontaires.
Parmi eux, un groupe de sept élèves du collège Maurice-Barrès de Verdun. Des 4e 3. Depuis le mois de novembre, avec toute leur classe, ils ont étudié "Bérénice" de Jean Racine avec leur professeur de français. Ils  ont présenté les extraits qu'ils ont eux-mêmes choisis devant le jury dans la catégorie "texte patrimonial".

Au-délà des textes à mémoriser, c'est la confiance en soi à travers l'expression orale qui donne tout son sens à ce concours. Oser prendre la parole en public, ne pas craindre de se mettre en danger en s'exprimant dans un autre langage que celui de tous les jours, ce sont les objectifs visés par les organisateurs.

Au programme, quatre épreuves : improvisation, langue, texte patrimonial et réquisitoire/plaidoirie. 
Elles se sont déroulées le matin. Et l'après-midi s'est pousuivie avec les demi-finales de ces quatre épreuves. 

La finale le tiendra le 7 juin, toujours au conseil départemental.
 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus