Nancy: 160 enfants bataillent pour devenir “Champion du Bien et du Droit”

160 enfants ont tenté de se départager à travers des épreuves physiques et civiques, à Tomblaine (Meurthe-et-Moselle), mercredi 26 juin 2019. / © Jean-François Didier
160 enfants ont tenté de se départager à travers des épreuves physiques et civiques, à Tomblaine (Meurthe-et-Moselle), mercredi 26 juin 2019. / © Jean-François Didier

Ce mercredi 26 juin à Tomblaine, près de Nancy, l'association de l'école des champions a bravé la canicule pour proposer, aux enfants de la métropole, des jeux autour du sport et du civisme. Les finalistes seront départagés en septembre 2019, afin de devenir l'un des P'tits Champions.

Par Alix Champlon

C'est autour d'épreuves sportives et physiques que l'Ecole des Champions a organisé la rencontre des enfants de la métropole du Grand Nancy, ce mercredi 26 juin 2019. Malgré la canicule, 160 enfants, issues de 14 communes, se sont pris au jeu pour vivre les valeurs d'humanité et de fraternité, et pour sélectionner les finalistes qui s'affronteront en septembre 2019 pour devenir "P'tit Champion".

Une école pas comme les autres

Les enfants d'aujourd'hui sont nos responsables de demain
- Jan-Hug Hazard, fondateur

C'est de cette conviction qu'est né chez Jan-Hug Hazard l'idée d'une "Ecole des Champions", destinée aux enfants de 8 à 12 ans.
Pour cette tranche d'âge, selon lui,  "il est fondamental d'assimiler les valeurs d'humanité, de fraternité et du gout de l'effort, surtout dans le contexte actuel, où il est difficile de les protéger de la pression économique que connaisse leur parents, de la recomposition de leurs familles, du dérèglement climatique". 
Pour échapper à ces inquiétudes d'actualité, Jan-Hug puise dans les codes de la chevalerie du XIIe siècle: comme les chevaliers qui faisaient leurs preuves autour de joutes afin de devenir un "champion" digne de pouvoir s'occuper des plus démunis, c'est par des challenges qui changent de leurs cahiers d'écoliers que les élèves sont mis au défi.  

Cette école, un peu particulière, existe grâce à Jan-Hug hazard et Enikö Hazard depuis 20 ans,.
Elle a déjà organisé plus de 400 manifestations,et compte parmi ses élèves plus de 40.000 enfants. Implantée dans le Grand-Est, l'organisation se développe également vers l'Ouest de la France. L'école des champions n'est pas encore reconnue par le ministère de l'Education, mais elle se réjouit cette année d'avoir obtenu le haut-patronage du ministère des Sports.

Devenir le "Champion du Bien et du droit"

"Je ferai preuve d'humanité et de fraternité en montrant l'exemple et en aidant les autres.
J'aiderai les personnes les plus en difficulté et particulièrement les personnes handicapées. 
Je transmettrai les valeurs citoyennes et sportives qui sont miennes
".

Prononcer le serment du "P'tit Champion", c'est l'aspiration des 160 enfants du Grand Nancy qui se sont rassemblés mercredi au CVEC, à Tomblaine, afin de devenir l'un d'eux.
Divisés en 19 équipes, les enfants doivent montrer leur aptitude à donner le meilleur d'eux même et surtout leurs qualités humaines au travers d'une dizaine d'atelier sportifs et civiques. A la fin de la journée, un garçon et une fille de chaque équipe est sélectionné pour la Grande Finale, à l'issue de laquelle deux "P'tits Champions" (fille et garçon) sont désignés par commune. 

Le jeu pour inculquer des valeurs humaines 

Les ateliers, cinq sportifs et cinq civiques, sont proposés par la ville qui accueille la manifestation.
Pour les partenaires de la ville, c'est l'occasion de faire connaitre leur organisme, mais aussi de transmettre les valeurs de leurs sports, ou de leur métier.
En effet, il ne suffit pas seulement aux Tigres de Nancy ou à l'équipe de handball d'apprendre aux enfants à lancer un ballon: au coeur de leur atelier, c'est l'esprit d'équipe que les futurs champions doivent intégrer. A l'initiation karaté, le maître transmet les valeurs de discipline, et de loyauté, et pour jouer au hockey et au badminton, c'est le fair-play et la maîtrise de soi qui sont mis en avant.
Le karaté véhicule les valeurs de loyauté et de discipline. / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine
Le karaté véhicule les valeurs de loyauté et de discipline. / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine

Il ne suffit cependant pas d'être sportif pour être un "P'tit champion"!
La solidarité, le respect d'autrui ou encore la volonté, sont des valeurs qui passent par des ateliers de sensibilisation au tri, aux économies d'énergie, aux premier secours ou encore à la bonne gestion d'un budget! 
Les enfants doivent faire les courses avec 40 euros: achèteront-ils un téléphone plutôt que de quoi se nourrir? Épargneront-ils, ou feront-ils des dons? / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine
Les enfants doivent faire les courses avec 40 euros: achèteront-ils un téléphone plutôt que de quoi se nourrir? Épargneront-ils, ou feront-ils des dons? / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine

Les enfants ont également eu l'occasion de découvrir un vrai métier de "Champion du Bien et du Droit", celui de sapeur-pompier, avec un atelier représenter la valeur du courage. 
A l'atelier pompier, les enfants découvre un vrai métier de "Champion du Bien et du Droit" / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine
A l'atelier pompier, les enfants découvre un vrai métier de "Champion du Bien et du Droit" / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine
Pour savoir qui seront les champions adoubés pour cette édition 2019, rendez-vous pour la grande finale au COSEC de Tomblaine, en septembre 2019!
 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus