• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy: ivre et sans permis il engage une course poursuite spectaculaire avec la police, cinq agents blessés

Cinq policiers blessés. Archives Alexandre Marchi. / © MaxxPPP
Cinq policiers blessés. Archives Alexandre Marchi. / © MaxxPPP

Peu après 14 heures jeudi 20 juin, cinq policiers ont été blessés suite à une course poursuite dans l'agglomération de Nancy. Après avoir refusé un contrôle et tenté de forcer un barrage, l'automobiliste -un prisonnier en semi liberté visiblement ivre- et son passager ont été interpellés.

Par Jean-François Didier

Dans le secteur du cinéma Kinépolis à proximité de l'hôtel de police de Nancy, boulevard Lobau, à 14 heures 20, une patrouille a demandé au conducteur d'un véhicule jugé suspect -une Alfa Roméo- de s'arrêter pour un contrôle. Après avoir refusé de s'arréter, l'automobiliste s'est enfui et a engagé une course poursuite sur plusieurs kilomètres aux limites de Nancy, Saint-Max, Malzéville et Maxéville.

Arrestation très mouvementée

La Brigade anti-criminalité a mis en place un barrage rue Alexandre 1er sur la commune de Saint Max. Après avoir renversé un motard en effectuant une marche arrière  -le motard a été ejecté par la violence du choc - puis percuté un véhicule de police, le fuyard a forcé le barrage mais le véhicule a fini par s'arrêter en terminant sa course près d'un mur.

Un policier a extrait le conducteur de sa voiture, ce dernier ne s'est pas laissé faire et l'a blessé. Un autre policier entrait dans l'Alfa Roméo par la fenêtre côté passager pour retirer les clefs de contact, mais le conducteur a repris le volant et fait des manoeuvres pour forcer le policier à quitter l'habitacle.
C'est à ce moment que les forces de l'ordre ont ouvert le feu sur les pneus de la voiture et qu'une balle a ricoché dans les tibias d'un policier.
Le conducteur a tenté de reprendre la fuite mais un véhicule de la BAC réussissait à immobiliser l'Alfa contre des barrières.

Blessés par des balles et des éclats

Des tirs ont eu lieu à nouveau sur les pneus du véhicule et cette fois ce sont des éclats qui ont blessé légèrement un autre fonctionnaire de police.
Lors de l'interpellation, l'homme s'est à nouveau rebellé en blessant un quatrième policier.
Un passager de l'Alfa Roméo a sauté du véhicule au cours de la poursuite, il s'est enfui en emportant  un gros sac et a été interpellé un peu plus tard sans le sac.
Au cours de cette interpellation mouvementée, cinq fonctionnaires de police ont été blessés. Deux d'entre eux auraient été touchés par des ricochets et des éclats de balles tirées par leurs collègues. Après avoir été conduits à l'hôpital central, les policiers semblent légèrement blessés et hors de danger.
Le chauffeur de l'Alfa Roméo était visiblement ivre mais son taux d'alcoolémie n'est pas encore officiellement connu.

Connus par la justice

Les deux hommes sont très connus par les services de police et de justice.
Le conducteur âgé de 43 ans est un prisonnier du centre de semi-liberté. Son passager de 37 ans partage sa cellule.
Le passager est en garde à vue mais le conducteur, dont le permis de conduire avait été annulé, a été hospitalisé en service psychiatrique car un médecin a jugé son état de santé mentale incompatible avec une garde à vue. 
Les deux hommes risquent d'être mis en examen pour tentative d'homicide sur dépositaire de l'autorité publique, délits de fuite, rebellion et conduite en état d'ivresse pour le chauffeur.
 
L'Alfa Roméo a terminé sa course à Saint Max. / © Olivier Bouillon - France 3 Lorraine
L'Alfa Roméo a terminé sa course à Saint Max. / © Olivier Bouillon - France 3 Lorraine

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus