Nancy : fermeture de la piscine Louison Bobet, la fin d'une époque

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Quemener

La piscine Louison Bobet a encore fait le plein cet été à Nancy. Mais dimanche 1er septembre elle fermera définitivement ses portes. Un collectif s'oppose à sa fermeture. 






 

Cet été, à Nancy (Meurthe-et-Moselle), la piscine de plein air Louison Bobet a ouvert ses portes le 29 juin. Elle ferme définitivement le dimanche 1er septembre 2019. 
Martine, en maillot de bain à l'entrée de la piscine est déjà nostalgique. "On vient ici depuis qu’on est gamin, depuis plus de trente ans. Et tous les enfants viennent ici", dit Martine. "Aussi j’ai peur que les gamins ne viennent plus car ce sera trop cher".

Le démarrage des travaux du grand complexe du Grand Nancy Thermal doivent débuter bientôt. L'ouverture est prévue en 2023.
 

La fin d'une époque

Cette fermeture va laisser beaucoup de souvenirs, depuis 1966, pour les habitants du Grand Nancy. "Nous refusons cette disparition pure et simple et souhaitons juste une rénovation," expliquent les membres du collectif. 
"La piscine est très populaire mais nécessite une rénovation, on est tous d’accord. Mais le côté populaire de Louison Bobet va être perdu avec le projet du Grand Nancy Thermal", dit Sylvie Prévost membre de l'association le Bien Commun de Nancy. 

 

Depuis un an, l'association Le Bien commun Nancy est à l'origine d'une pétition contre la disparition de la piscine découverte Louison-Bobet. Il s'agit d' un collectif d'usagers qui s'élève contre cette fermeture et qui s'est réuni samedi 31 août 2019 devant la piscine. 
Ils espèrent toujours sauver la piscine. 
 
Le panneau de démolition est déjà en place, malgré la pétition de l'association le Bien Commun Nancy
 
Car une fois détruite, la piscine Louison  Bobet va laisser sa place à un grand pôle thermal. Ainsi, selon la Métropole du Grand Nancy, le projet est estimé à 98 million d’euros.
"Le centre sera à la fois thermal, sportif et ludique et le projet Thermal reste très populaire. Il s'agit de donner une dimension différente au centre aquatique", dit Éric Pensalfini, vice-président délégué aux sports et sports professionnels et leurs équipements à la Métropole du Grand-Nancy. 
"Les gens pourront venir nager, hiver comme été dans des installations haut de gamme. Cela reste quand même une piscine pour tout le monde."  

De leur côté, les opposants ne perdent pas espoir. L’association a déposé deux recours devant le tribunal administratif de Nancy. Ils s'ajoutent aux trois recours déposés par trois élus : Hervé Féron, Stéphanie Gruet et Annie-Levi Cyferman. Les jugements devraient être connus dans les prochains mois. 

C'est le concessionnaire privé, le groupe Valvital qui aura en charge l’exploitation du complexe.
 

 
Présentation du futur pôle aquatique de Nancy-Thermal