Nancy : l'Opéra et les chantiers nomades organisent des ateliers sur le thème, "Opéra, contraintes et libertés"

Publié le
Écrit par Yves Quemener

A partir du mardi 8 février, un stage est organisé par l'Opéra national de Lorraine et les chantiers nomades, une structure dédiée à la recherche et à la formation continue. Avec cette année pour thème : "l'Opéra, contraintes et libertés". L'atelier est dirigé par Jean-Yves Ruf et Julien Girardet.

Chantiers nomades, c'est un stage co-organisé par l'Opéra de Nancy et l'organisme de formation continue autour du thème "L'Opéra, contraintes et libertés".

Il a débuté mardi 8 février 2022. "Chaque chanteur, chaque metteur en scène a son propre parcours. Aussi vais-je éviter d’établir avec eux une relation de maître à élève", explique Jean-Yves Ruf. "Nous allons décider ensemble de ce que chacun a envie d’explorer. Je préfère partir de leurs propres questionnements sur la voix, sur le corps, sur la dramaturgie, pour que chacun puisse (y) trouver son compte". 

L’opéra est un art complexe, riche, paradoxal, où se mêlent et se tissent beaucoup de dimensions différentes.

Jean-Yves Ruf, metteur en scène.

Ce stage s'adresse à des artistes professionnels, solistes, metteuses ou metteurs en scène. Il est dirigé par Jean-Yves Ruf, auteur, acteur, metteur en scène au théâtre et à l’opéra. A quelques minutes de débuter, il répond à nos questions. "C’est passionnant et ce qui nous intéresse là, c’est que l’on a rarement le temps de se préparer, de faire de la recherche, de se parler. Pendant ces journées on peut avouer ce que l’on a de plus fragile car on a du temps, et il n’y a pas de production à la fin". 

Des stages d'une grande exigence

Le stage, réservé aux professionnels, réunit des artistes pour explorer des scènes d’opéra, airs ou récitatifs et mener une réflexion approfondie sur la question de l’interprétation et de la mise en scène. 

Jean-Yves Ruf ajoute : "Par exemple ce matin chacun venait avec une question assez spécifique. Une dame se demandait : Comment on peut trouver de la fragilité dans un opéra ? Parce que les acteurs donnent tout le temps l’impression d’être sûr d'eux ? Dans la discussion, la réponse a été de dire qu'en fait, on se rend compte qu'à l’opéra, les artistes arrivent hyper-préparés".

Les séances, d'une heure et demie environ, sont ouvertes gratuitement au public, à l'Opéra de Nancy, place Stanislas, tous les jours, à 17 heures, du 8 au 18 février.