• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy : le thermalisme en 2020

© France 3 Lorraine
© France 3 Lorraine

Grand Nancy Thermal veut redonner à la ville ses couleurs thermales. Ambitieux, le projet de 50 millions pourrait permettre l'accueil des premiers curistes en 2020. S'il se met en place, il transformera grandement les abords du Parc Sainte-Marie. Le point en ce début d'année 2016.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Nancy Thermal : ce projet du Grand Nancy veut redonner à la ville ses couleurs thermales. Un projet d’urbanisme ambitieux qui pourrait voir le jour dès 2020. La première étape est désormais passée, celle de l'avis favorable de l'Académie de médecine rendu le 27 mai 2014 pour l'exploitation de l'eau minérale naturelle du forage n°4.

Il s'agit désormais de lancer le "complexe du 21e siècle", un projet de 50 millions d'euros (à priori financé hors impôts) sous forme d'un ensemble thermal basé sur les bâtiments actuels et l'aménagement de nouvelles zones de loisirs et de traitements. Tout en maintenant la piscine ronde et la piscine olympique couverte. La piscine olympique de plein air Louison Bobet serait déplacée et l'actuelle école des beaux-arts deviendrait un hôtel de luxe cinq étoiles. Un quartier repensé.

Une ambition thermale centenaire inachevée​

Un tel projet, s'il aboutit, permettrait à la cité ducale de renouer avec l'aventure thermale du début du 20e siècle lorsqu'en mai 1909, l’architecte Louis Lanternier découvre une source chaude à 36°C à 800 mètres de profondeur près de l'actuel Parc Sainte-Marie. Elle fait le bonheur des centaines de milliers de visiteurs qui la découvrent à leur tour à l'occasion de l'Exposition Internationale de l'Est de la France, pendant six mois. En 1911, l'Académie de médecine lui reconnaît déjà sa valeur thérapeutique et un an plus tard la station de Nancy Thermal est créée. Mais le grand projet d'aménagement à destination des curistes s'arrêtera net avec la Première Guerre Mondiale.

Le "rêve thermal" de Nancy paraît donc désormais en bonne voie, avec à la clé une potentialité forte pour l'image et le développement économique de l'agglomération. Et tous ceux qui souffrent d'arthrose du genou s'en réjouissent : l'eau souterraine de la ville est particulièrement indiquée pour les soigner.

Le reportage d'Yves Quemener et Delphine Lahondé :
Nancy se prépare au thermalisme pour 2020
Nancy Thermal, un projet du Grand Nancy pour redonner à la ville ses couleurs thermales du début du 20e siècle. Un projet d’urbanisme ambitieux qui pourrait voir le jour dès 2020. Les explications d'Yves Quemener et Delphine Lahondé.  - France 3 Lorraine

Le dossier de présentation du projet (cliquez pour afficher en grand) :

Les stations thermales de Lorraine :

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus