Tony Vairelles condamné à trois ans de prison ferme pour violences avec arme, il fait appel de la décision du tribunal de Nancy

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Quemener

L'ancien international de football Tony Vairelles condamné à cinq de prison, dont deux avec sursis, lundi 16 mai 2022, par le tribunal judiciaire de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Son frère Fabrice a été lui condamné à cinq de prison, dont deux avec sursis. Les deux autres, Giovan et Jimmy Vairelles à trois ans de prison dont deux avec sursis. Ils font appel de la décision du tribunal.

A Nancy (Meurthe-et-Moselle), l'ancien international de football Tony Vairelles a été condamné à cinq de prison, dont deux avec sursis, par par le tribunal judiciaire.

Fabrice Vairelles a été lui condamné à cinq de prison, dont deux avec sursis. Les deux autres frères, Giovan et Jimmy a trois ans de prison dont deux avec sursis. Ils étaient accusés de "violences en réunion, avec préméditation et avec arme".

La décision est lourde et c’est beaucoup d’incompréhension chez les frères Vairelles

Virginie Barbosa, avocate des frères Vairelles

Ils n'étaient pas présents au tribunal, lors du rendu du jugement lundi 16 mai 2022. Virginie Barbosa est l'avocate des frères Vairelles à Nancy. Elle était présente ce matin au tribunal. "Ils sont très déçu car ça fait plus de dix ans qu’ils attendent. La décision est lourde et c’est beaucoup d’incompréhension chez les frères Vairelles. Ils se sont posés longuement la question de faire appel, toute la matinée, car ils ont le sentiment que la justice ne les écoute pas. Evidemment, il a fallu digérer l’annonce du jugement".

De son côté, "Tony lui parle beaucoup de l’ancienneté du dossier et de son inquiétude de repartir dans une procédure judiciaire", explique Virginie Barbosa. En début d'après-midi ils ont décidé de faire appel de la décision du tribunal de Nancy

Violences avec arme

Les frères Vairelles étaient jugés pour "violences aggravées", pour des coups de feu tirés à la sortie d'une discothèque d’Essey-lès-Nancy en 2011. Au mois de mars dernier, le procureur de la République, François Pérain, avait requis trois ans de prison contre l’ancien footballeur pour "violences avec armes". 

Les frères Vairelles ont le sentiment que la justice ne les écoute pas. Evidemment il a fallu digérer l’annonce du jugement

Virginie Barbosa, avocate

Les trois videurs de la discothèque, également impliqués dans l'altercation ont été jugés pour les mêmes faits de "violences aggravées". Ils ont été condamnés à des peines d'emprisonnement avec sursis: trois mois pour l'un et quatre mois pour les deux autres. Ils étaient poursuivis pour "violences en réunion avec armes", en l'occurrence une bombe lacrymogène, des barrières de sécurité et une matraque.

La consécration au RC Lens 

Aujourd'hui, Tony Vairelles a déménagé dans le Sud-Ouest. L'année dernière, il nous expliquait avoir "hâte que cette affaire soit derrière moi. Cela fait déjà plus de dix ans que ça pollue ma vie et celle de ma famille. J’ai bien sûr envie que cette affaire soit jugée. Il y a encore pas mal de choses qui restent encore trop imprécises".

Tony Vairelles, 49 ans, est né à Nancy. Il a été sélectionné huit fois en équipe de France entre 1998 et 2000. Il a notamment joué à Nancy, Lens, Lyon, Bordeaux, Bastia et Gueugnon. Il a été sélectionné à huit reprises en équipe de France, de 1998 à 2000 (1 but).