Nancy à vélo : les citoyens investis dans le baromètre des villes cyclables

Le Baromètre des villes cyclables doit établir si le "climat vélo" est plus ou moins favorable selon les villes. / © Cedric Jacquot/MaxPPP
Le Baromètre des villes cyclables doit établir si le "climat vélo" est plus ou moins favorable selon les villes. / © Cedric Jacquot/MaxPPP

1.529 participants ont participé à l'édition 2019 du Baromètre des villes cyclables. Un chiffre qui témoigne d'une part, de l'intérêt croissant pour la question du vélo à Nancy, mais aussi des nombreuses améliorations nécessaires.

Par Michaël Martin

Les Nancéiens se sont davantage engagés dans le Baromètre des villes cyclables, version 2019. Presque deux fois plus de citoyens ont répondu au questionnaire de cette année (1.529 contre 767 en 2017). Mardi 10 décembre 2019, avant même les résultats de cette étude, qui seront dévoilés en février 2020, il y a de quoi s'enthousiasmer.
"C'est une excellente nouvelle", se réjouit Hadrien Fournet, président de l'association Eden (Entente pour la défense de l'environnement nancéien). "On se rend compte que les gens sont de plus en plus sensibles à la question du vélo à Nancy."
Avec environ 15 réponses pour 1000 habitants, Nancy affiche l'un des plus hauts taux de participation dans les villes françaises.

Beaucoup de points noirs

Pour autant, cela ne veut pas dire que Nancy est bonne élève concernant la circulation à vélo. "Les infrastructures ne sont pas suffisantes, les pistes cyclables ne sont pas raccordées entre elles, il y a trop peu de séparateurs physiques avec les voitures. Cela engendre des problèmes de sécurité pour les cyclistes", explique Hadrien Fournet.
Les participants ont pu indiquer quels étaient les points noirs pour circuler à vélo à Nancy et quels étaient les axes qui avaient prioritairement besoin d'aménagements pour les cyclistes. Les points noirs sont relevés surtout au niveau du quartier gare et dans l'hyper-centre.
 
En orange, les axes sur lesquels les cyclistes nancéiens attendent des aménagements spécifiques pour les vélos. / © capture carto.parlonsvelo.fr
En orange, les axes sur lesquels les cyclistes nancéiens attendent des aménagements spécifiques pour les vélos. / © capture carto.parlonsvelo.fr
Cliquez ici pour consulter la carte interactive de carto.parlonsvelo.fr

Logiquement, les attentes des cyclistes se concentrent sur les axes du centre-ville:
  • les rues Saint-Jean et Saint-George, réservées aux piétons et au tramway
  • la rue Saint-Dizier, où les cyclistes peuvent circuler dans le couloir bus
  • la rue des Dominicains, avec une piste cyclable sur la chaussée à contre-sens de la circulation des voitures
  • la rue Raymond-Poincaré et le viaduc Kennedy, sans aménagement spécifique
  • la rue Saint-Léon, avec une piste cyclable coincée entre la voie de circulation et les places de stationnement, dangereuses en cas d'ouverture inopinée de portière
"La Ville de Nancy et la Métropole communique de plus en plus sur le sujet. Des études sont lancées mais ce n'est pas assez, assure Hadrien Fournet. "Il manque une vraie architecture du plan de circulation. Il reste un flou."

220 km de pistes cyclables

Pourtant, 220 kilomètres de pistes cyclables sont accessibles dans le Grand Nancy. Une nouvelle piste double-sens est en train d'être installée dans la rue Jeanne-d'Arc. Mais ça ne fait encore pas l'affaire. "La piste fera 2m50 de large, alors qu'on préconise plutôt 3 mètres de largeur pour une piste double-sens. Et avec les barrières installées pour empêcher les voitures de se garer, on aura finalement une belle piste à sens unique", explique Hadrien Fournet. Pour lui et l'association Eden, il manque un vrai plan de développement pour les vélos. "Les élus essaient les compromis pour contenter les automobilistes et les mobilités douces (vélo, transports en commun). Mais il n'y a pas de véritable choix, ils ne veulent pas réduire la place de la voiture."

Une meilleure situation qu'en 2017 ?

Les participants de 2017 avaient pointé du doigt plusieurs points négatifs:
  • il était dangereux de circuler à vélo pour les enfants et les personnes âgées
  • le stationnement des voitures sur les itinéraires cyclables étaient fréquents
  • il était difficile de circuler à vélo en toute sécurité sur les grands axes
  • le réseau cyclable ne permettait pas d’aller partout de façon rapide et directe
  • la mairie n’était pas vraiment à l’écoute des besoins des usagers du vélo
En 2017, Nancy avait reçu la note de 2,89/6, soit un climat vélo plutôt défavorable. Est-ce que Nancy fera mieux cette année ? Réponse en février 2020.

Sur le même sujet

Les + Lus