"Oui pub", contre le gaspillage du papier dans les boîtes aux lettres, la Métropole du Grand Nancy participe à l'expérience qui débutera en septembre 2022

Publié le
Écrit par Malika Boudiba

Depuis le 1er mai, le grand Nancy fait partie des 15 territoires dont les habitants peuvent demander un autocollant "oui pub" pour leur boîte aux lettres. Dès septembre 2022 les boîtes aux lettres sans ce logo n'auront plus de publicités. Ce projet est issu de la loi Climat et Résilience de 2021, qui reprend partiellement les propositions de la Convention citoyenne pour le climat.

Recevoir des publicités dans sa boîte aux lettres uniquement si on l'a choisi, le dispositif "Oui Pub", une expérimentaion proposée à 15 territoires, dont la Métropole du Grand Nancy. En plus de la Métropole du Grand Nancy, Grenoble-Alpes-Métropole, Bordeaux, ou encore l'agglomération d'Agen. Elles seront ensuite rejointes par les agglomérations de Troyes et de Dunkerque où l'interdiction entrera en vigueur le 1er février 2023, a précisé le ministère dans un communiqué. Le but est de limiter le gaspillage de papier. Deux millions d'habitants sont concernés sur toute la France

Cette expérimentation est le fruit de la loi Climat et Résilience de 2021, qui reprend partiellement les propositions de la Convention citoyenne pour le climat. En matière de publicité subie, les 150 citoyens avaient proposé d'interdire totalement la distribution de la  publicité dans les boîtes aux lettres. Avant l'entrée en vigueur de l'interdiction, qui pourrait remplacer à terme le dispositif "Stop Pub", une période d'information des habitants a commencé, le 1er mai, pendant laquelle les autocollants seront mis à disposition par les autorités locales, les annonceurs et les distributeurs.Il faut tout de même conservé pour le moment l'autocollant "stop pub" si vous l'avez collé sur votre boîte aux lettres. 

 La distribution d'imprimés publicitaires sans adresse sera interdite à partir du 1er septembre 2022 pour 31 mois, sauf si un autocollant "Oui Pub" est visible sur la boîte aux lettres, selon des décrets publiés  au Journal officiel. À l'issue de la période de test de trois ans, un comité d'évaluation sera institué "afin d'évaluer l'impact de l'expérimentation sur la production et le traitement des déchets papier, ses conséquences sur l'emploi, sur les secteurs d'activités concernés, sur les comportements des consommateurs, mais aussi sur les éventuelles difficultés de généralisation d'une telle mesure", a ajouté le ministère.

À Nancy, deux acteurs se partagent le marché de la distribution dans les boîtes aux lettres : Adrexo et Mediapost.