Week-end national de comptage : quels sont les oiseaux présents dans votre jardin ?

Publié le Mis à jour le

Si vous avez une heure de libre ce week-end des 28 et 29 mai, vous pouvez participer au comptage national des oiseaux, initié par le Muséum national d’histoire naturelle et la LPO, depuis votre jardin ou votre balcon. En Meurthe-et-Moselle, on observe plus d’une quarantaine d’espèces.

Un comptage national des oiseaux des jardins est organisé les 28 et 29 mai 2022, par le Muséum national d’histoire naturelle et la Ligue de protection des oiseaux (LPO), pour évaluer la diversité des espèces communes. Tout un chacun peut participer à cette surveillance des populations d'oiseaux.

Comment participer ?

Pas besoin d’être un spécialiste en ornithologie pour participer au comptage national des oiseaux des jardins. Si vous aimez les admirer dans votre jardin et souhaitez partager vos observations, il suffit de vous installer confortablement à l'extérieur et d’ouvrir grand les yeux. Côté matériel, aucune obligation, mais vous pouvez vous munir de jumelles, de longues vues ou d’un appareil photo.

En Lorraine, comme partout sur le territoire, vous pourrez facilement admirer le merle noir, le moineau domestique, la mésange charbonnière mais aussi la tourterelle turque. Ce sont les espèces les plus courantes dans nos jardins. La règle est simple, comptez et notez durant une heure tous les oiseaux qui se posent dans votre espace vert. Pour reconnaître plus facilement de quel oiseau il s’agit, des fiches de présentation sont disponibles sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins.

Un jardin privé est idéal, mais il est possible de participer dans un jardin public ou sur un balcon.

Jean-Yves Moitrot, président de la LPO de Meurthe-et-Moselle

“Nous effectuons un comptage deux fois par an, en hiver pour les oiseaux hivernants et fin mai pour les oiseaux nicheurs et tout un chacun peut participer. Un jardin privé est idéal, mais il est possible de participer dans un jardin public ou sur un balcon”, explique Jean-Yves Moitrot, le président de la LPO de Meurthe-et-Moselle.

On signale les oiseaux posés, pas ceux en survol, puis on saisit les données sur internet.

Jean-Yves Moitrot

Si vous souhaitez augmenter vos chances d’en croiser, préférez le matin entre 8 et 10 heures ou à partir de 17h30. En effet, c’est généralement l'heure à laquelle les oiseaux ont le plus faim. “On signale les oiseaux posés, pas ceux en survol, puis on saisit les données sur internet. La quarantaine d’espèces les plus courantes est présentée sur notre site web pour aider les participants à identifier les oiseaux vus”, ajoute le président de la LPO de Meurthe-et-Moselle. Pour transmettre les données récoltées, rendez-vous sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins

L’initiative fait des adeptes. L’an passé, près de 4.000 observateurs se sont mobilisés au niveau national. En moyenne, on a décompté 23 oiseaux par jardin.