• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Jametz (Meuse) : un homme retrouvé mort par balle, son agresseur interpellé à Rouvrois-sur-Othain

La maison de la victime à Jametz (Meuse). / © Benoit de Butler. France 3 Lorraine
La maison de la victime à Jametz (Meuse). / © Benoit de Butler. France 3 Lorraine

Les conditions dans lesquelles est intervenue la mort de cet homme retrouvé à son domicile de Jametz (55) samedi 26 août 2017 restent encore floues. Son agresseur a été interpellé peu après alors qu'il venait de tirer sur une conductrice à Rouvrois-sur-Othain. 

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

L'information a été révélée par le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Nancy, François Perain, ce lundi 28 août 2017 en début d'après-midi.

Meurtre et tentative de meurtre

C'est vers sept heures du matin, au lieu-dit Constantine, sur la commune de Rouvrois-sur-Othain (Meuse), à une trentaine de kilomètres du lieu du meurtre d'un habitant de Jametz (Meuse) que l'auteur présumé des faits a été interpellé par les gendarmes.

Loïc D., 19 ans, de nationalité belge, se trouvait assis, avec une arme de poing, de type 22 long riffle avec silencieux et lunette de visée, dans un véhicule stationné sur le bas-côté, en panne.
Il venait peu de temps auparavant de tirer sur une automobiliste qui le pensait en difficulté et qui s'était enfuie après avoir vu son arme près de lui.
La balle a traversé la lunette arrière, passant de peu près de la conductrice, avant de se ficher dans le pare-soleil !
Parvenue à Longuyon (Meurthe-et-Moselle), elle a aussitôt prévenu les gendarmes.
Interpellation à Rouvrois : la peur de la conductrice
Le LT-COL Fabrice Jauffred, commandant en second du groupement de gendarmerie de la Meuse explique comment l'automobiliste a permis l'interpellation du meurtrier d'un habitant de Jametz (Meuse). - France 3 Lorraine - Yoann Rodier et Bruno Courtaux

Après l'interpellation, les gendarmes ont découvert que le véhicule avait été volé à Yves Burton, un habitant de Jametz. Ils se rendent à son domicile et découvrent le corps de ce ressortissant Belge de 52 ans dans son lit, tué d'une balle apparemment dans son sommeil. Ils ne relèvent pas de trace de lutte dans la pièce. En fouillant le domicile, les gendarmes ont retrouvé une reconnaissance de dette de 1.000 euros du mis en cause, due au propriétaire et datant du printemps.
© Benoit de Butler. France 3 Lorraine
© Benoit de Butler. France 3 Lorraine

Aucun souvenir de la soirée

La victime et le mis en cause se connaissaient depuis plusieurs mois, l'habitant de Jametz hébergeant jusqu'alors son meurtrier présumé en échange de travaux. La veille des faits, une "soirée arrosée" selon le procureur, chez une tierce personne, s'était achevée vers quatre heures du matin.
L'arme retrouvée dans le véhicule appartenait également à la victime.

Entendu en garde à vue par les gendarmes, le mise en cause n'a, officiellement, "aucun souvenir de la soirée", jusqu'à son interpellation. Mais son taux d'alcoolémie de 0,54 grammes fait douter les gendarmes de la réalité de cette amnésie.

Loïc D a été présenté à un juge cet après-midi à Nancy. Il est poursuivi pour "tentative de meurtre, meurtre et vol". Le Parquet a requis son placement en détention préventive.

localisation :

 

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus