Musiques et Choeurs de l'armée française à la base de loisirs du Lac de Madine

Le choeur de l'armée française et de la garde républicaine / © France 3 Franche-Comté : David Martin
Le choeur de l'armée française et de la garde républicaine / © France 3 Franche-Comté : David Martin

Le Département de la Meuse organise, à l'occasion du "Memorial Day", ou jour du souvenir aux Etats-Unis, un grand concert « Musiques et Choeurs de l'armée française » à la base de loisirs du Lac de Madine. Avec la participation de 150 musiciens et chanteurs en habit d’apparat, samedi 2 juin.

Par Didier Vincenot

Samedi 2 juin 2018, le Département de la Meuse organise, à l'occasion du "Memorial Day", ou jour du souvenir aux Etats-Unis, un grand concert "Musiques et Choeurs de l'armée française".

Le comédien Francis Huster animera cette soirée en relatant l'histoire de ces formations.

De nombreuses animations seront proposées au public l'après-mid, et le concert est GRATUIT.



Le programme

Grand moment musical et vocal, bien entendu, mais également visuel.

150 musiciens et chanteurs en habit d’apparat, appartenant aux différentes formations musicales de l'armée française, vont interpréter des marches militaires mais aussi sortir de leur répertoire pour aborder l'opéra ou les musiques de films.

Les choeurs de l'armée française, la musique de la Légion étrangère et la fanfare de la cavalerie de la Garde Républicaine : c'est la belle affiche de ce concert de deux heures de grand spectacle.

Le comédien Francis Huster animera cette soirée en relatant l'histoire de ces formations.


Les formations présentes


  • La Musique de la Légion Etrangère, ambassadrice de l’armée de terre dans le monde entier 
  • La fanfare de la Cavalerie de la Garde Républicaine qui assure la pérennité des fanfares montées quand elle n’est pas en mission officielle à l’Elysée
  • Le choeur de l'Armée Française, choeur officiel de la République


La musique de la Légion Etrangère

L’histoire de la musique de la Légion commence en 1831 avec celle de la Légion Etrangère.
A cette date le nombre de musiciens est réglementé soit un chef, un sous-chef et vingt-sept exécutants.

Rapidement la musique de la Légion se fait remarquer pour ses qualités musicales.
Vers 1860 le nombre d’exécutants est de 40 musiciens, s’ensuivent plusieurs dissolutions et reconstitutions de la musique de la Légion.
C’est en 1962 que la musique jusque-là présente à Sidi-Bel-Abbès, rejoint Aubagne en Provence avec la Maison mère de la Légion.

Elle conserve encore les traditions du chapeau chinois, du fifre et du port bas du tambour qui facilite la cadence lente des marches.

Direction : lieutenant-colonel Emile Lardeux.





La fanfare de la Cavalerie de la Garde Républicaine

L’origine des trompettes de la Garde remonte à la Garde municipale de Paris, crée par le décret du 4 octobre 1802.
En 1848, Paulus est nommé Chef-trompette à la Garde républicaine ; il dispose alors de 12 trompettes.

La Fanfare de cavalerie de la Garde républicaine assure la pérennité des fanfares montées et fait revivre au coeur des français, le panache et le souvenir des prestigieux régiments de l’armée française.
C’est en 1825 que David Buhl, ex Trompette-major de la Garde Républicaine consulaireconsulaire, codifia les ordonnances de trompettes, encore en vigueur de nos jours.

Direction : Capitaine Jacques Le Blay.




Le choeur de l'Armée Française

Le Choeur de l’Armée Française, créé en 1982 sur l’initiative du ministre de la Défense Charles Hernu, fait ses débuts officiels le 14 juillet 1983 dans les jardins du Palais de l'Élysée en présence du président de la République.

Formation spéciale de la Garde républicaine, il est le choeur officiel de la République et représente, de par son caractère original et unique, l’un des fleurons de la culture dans les armées et l’une des valeurs sûres de la représentation musicale française à travers le monde.

Il est un trait d’union important entre l’Armée et la Nation. Unique choeur d’hommes professionnel en France, il est composé de 45 chanteurs recrutés parmi l’élite des professionnels français,



Direction : commandant Aurore Tillac



Francis Huster

La carrière de Francis Huster est riche de succès et de récompenses.
Il est deux fois nommé aux Molières en 1990 et 1997 et reçoit également le prix Gérard Philipe en 1980, le prix du brigadier en 1990 et un Sept d’or en 2003.

C’est à 15 ans qu’il débute sa formation théâtrale suivit des Cours Florent.
Il intègre ensuite le conservatoire national supérieur d’art dramatique où il obtient à sa sortie les trois premiers prix.
Il entre alors à la Comédie-Française et y restera dix ans.
Il multiplie ensuite les projets, comme acteur, réalisateur, producteur ou encore scénariste.


Concert « Musiques et Choeurs de l'armée française », samedi 2 juin à 21 heures,  à la base de loisirs du Lac de Madine à Nonsard-Lamarche.  Entrée libre.


Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus