Mirabelles : la récolte s'annonce bonne mais il faut se dépêcher

La récolte des mirabelles a débuté ce lundi 27 juillet partout en Lorraine. Les fruits sont au rendez-vous, mais de l'avis des professionnels il ne faut pas tarder à récolter, car la maturation a été très rapide.

La qualité de la mirabelle 2020 est au rendez vous, mais il ne faut pas tarder à la cueillir. La récolte sera de courte durée.
La qualité de la mirabelle 2020 est au rendez vous, mais il ne faut pas tarder à la cueillir. La récolte sera de courte durée. © Lodoïs Gravel - France 3 Lorraine
De nombreux producteurs ont débuté la récolte 2020 des mirabelles ce lundi 27 juillet. Si la saison a une dizaine de jours d'avance elle s'annonce correcte, même si il ne faut pas tarder. En effet la maturation des fruits a été si rapide qu'ils tombent d'eux mêmes.

"Nous n'avons pas eu de remise à fruit en raisson de l'absence de pluie au mois de juin. Cela fait quatre années qu'il ne pleut pas ou presque pas au mois de juin et cela se voit sur la récolte" explique Gilles Hautcolas, producteur de Mirabelles à Heudicourt sous les Côtes (Meuse). Par ailleurs les fruits sont mûrs et tombent tout seuls. 

 
Gilles Hautcolas producteur de mirabelles le 28 juillet 2020 dans un de ses vergers à Heudicourt-sous-les-Côtes (Meuse)
Gilles Hautcolas producteur de mirabelles le 28 juillet 2020 dans un de ses vergers à Heudicourt-sous-les-Côtes (Meuse) © Lodoïs Gravel - France 3 Lorraine

"La récolte durera à peine dix jours" pense Gilles Hautcolas qui exploite une dizaine d'hectares de Mirabelliers.
 

Cent tonnes de Mirabelles

Sur cette exploitation familiale cent tonnes de mirabelles seront ramassées en dix jours.

Une récolte mécanisée qui se déroule en plusieurs temps.

D'abord une bâche est tirée sous l'arbre à récolter, puis un tracteur vient secouer le tronc à l'aide d'un outils installé sur un chargeur frontal.
 

La bâche est ensuite enroulée mécaniquement et les fruits tombent sur un tapis roulant. Un saisonier enlève les feuilles avant qu'un chargeur à bande ajourée calibre les fruits.
 

Enfin deux saisoniers finissent de trier les mirabelles avant qu'elles tombent délicatement dans des caisses de récolte. Et l'opération se renouvelle à chaque arbre.
 
   

Commercialisées à partir du 1er Août

Les mirabelles produites par Gilles Hautcolas seront vendues à un grossiste local. Elles seront ensuite commercialisées au public à partir de ce samedi 1er août 2020.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie environnement sécheresse météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter