Miss ronde Bas-Rhin sacrée Miss ronde univers 2019: “Je n’ai plus aucun complexe”

Miss ronde Bas-Rhin a été élue Miss ronde univers 2019 / © Debby Gallien-Badii/ France 3 Alsace
Miss ronde Bas-Rhin a été élue Miss ronde univers 2019 / © Debby Gallien-Badii/ France 3 Alsace

Debby Gallien-Badii, 33 ans, vient d’être couronnée Miss ronde univers 2019. Un sacre après des mois d’épreuves et de votes sur internet qui conforte la Haguenovienne dans son rôle d’ambassadrice des femmes fortes.
 

Par Marie Coulon

"Je suis ravie, émue, chamboulée et je ne réalise pas encore vraiment tout ce qu’il m’arrive". C’est par ces mots que Debby Gallien-Badii, encore émue, a confirmé la nouvelle sur sa page facebook mardi 7 mai 2019. La veille, cette Haguenovienne déjà sacrée miss ronde Bas-Rhin et couronnée deuxième dauphine Miss ronde Alsace en octobre dernier, a décroché le titre suprême de Miss ronde univers.
 

"C’est l’aboutissement d’une belle aventure", confirme la jeune femme. Une aventure débutée il y a quatre mois, sur Internet. Contrairement à un concours en salle, à base de défilés et de beaux discours, celui-ci se déroule entièrement sur les réseaux sociaux. Outre posséder sa propre page de candidate agrémentée de photos, les 22 prétendantes au titre ont dû réaliser des défis et les poster sur leurs profils. "Au programme, on a dû faire du body painting, reproduire une publicité de voiture, participer à un clip vidéo ou encore réaliser une séance photo en maillot de bain". Tout se joue au nombre de "j'aime" obtenus, qui permettent de remplir une cagnotte virtuelle et sur l’appréciation d’un jury international.  
 

Debby, elle, a choisi de reverser les 130 euros qu’elle a obtenu à l’association "Femmes de foot", créée par Sabryna Keller, pour promouvoir l'accès au stade de la Meinau, et de manière générale, l'accès aux stades de football, aux femmes.

La miss a du cœur donc, et surtout un combat : "mettre en valeur les femmes, peu importe leur parcours, leur origine, leur taille, leur poids". Le poids justement… ce n’est pas ou plus un tabou pour la mère de famille, qui ne s’est jamais rêvée en reine de beauté. "Quand on est une petite fille et qu’on regarde Miss France à la télé, il y a une petite part de rêve évidemment. Mais dès qu’on découvre ses formes, les espoirs s’amenuisent. Chez moi elles sont venues tôt, j’ai eu des enfants très jeune, du coup, je ne pensais pas en arriver là un jour." 
 

"Toutes les femmes sont belles"


D’ailleurs, le conte de fée a démarré au hasard et sans le vouloir pour l’enseignante en prothésie ongulaire. "A l’origine, c’est une de mes élèves qui m’a inscrite au concours de Miss Alsace. J’étais piégée, et j’y suis allée. J’ai d’abord obtenu l’écharpe de Miss Bas-Rhin avec une grande surprise. Je me souviens j’étais tremblotante. Et quand les juges m’ont rappelé une autre fois sur scène pour la deuxième écharpe, celle de deuxième dauphine régionale, je n’y croyais pas du tout. J’avais même déjà enlevé mes escarpins en pensant que c’était terminé, j’ai dû les remettre à la hâte."
 
© Debby Gallien-Badii / France 3 Alsace
© Debby Gallien-Badii / France 3 Alsace

Depuis, les victoires ont changé son agenda: "j’enchaîne les shooting photos, les interviews, les invitations en plus de mon activité professionnelle". Elles lui ont aussi donné une "sacrée" confiance en elle. "Désormais je m’assume pleinement, j’aime mon corps, je n’ai plus aucun complexe.» Une sérénité partagée par Audrey Kessouri, l’autre Alsacienne devenue Miss ronde Univers en 2018. "Audrey m’a convaincu d’aller plus loin et de tenter ce dernier titre, ce graal. Elle m’a dit que j’en avais le potentiel, et que nous les femmes rondes, nous nous sentions fortes. Je l’ai écoutée."
 
© Debby Gallien-Badii / France 3 Alsace
© Debby Gallien-Badii / France 3 Alsace



 
Dans le dressing de Debby, il y a donc trois bandeaux d’exception et un rôle d’ambassadrice des femmes "qui doivent apprendre à s’aimer". Pas si simple pourtant, face aux discriminations et à la grossophobie, "du racisme déguisé", auxquelles les personnes en surpoids sont confrontées régulièrement. "Les concours de femmes rondes dérangent encore. Moi par exemple, depuis mon élection je subis du harcèlement. On me téléphone pour me dire que j’ai triché et pour me faire des critiques sur mon physique. Mais ce n’est pas pour ça que je vais fléchir. Loin de là."

Dimanche prochain, la reine de beauté est conviée à défiler à Village-Neuf (Haut-Rhin) par l’association Rondement Bien. Mais à son planning de militante, elle réfléchit à inscrire d’autres rendez-vous. Des interventions régulières dans les écoles "pour sensibiliser dès le plus jeune âge" aux impacts des moqueries et à l’acceptation de l’autre. Respect!


 

Vous souhaitez participer au concours de Miss ronde Alsace ?

Pour être candidate, sachez qu'il suffit de faire plus de 5kg que sa taille, avoir plus de 16 ans et résider en Alsace. Il n'y a aucune limite d'âge pour participer.

Pour déposer votre candidature, vous devez envoyer un mail à sophie.agence.mb@gmail.com
 

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus