• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Florange : un étudiant de 22 ans élu maire

© Service communication ville de Florange
© Service communication ville de Florange

Le conseil municipal a élu jeudi 1 décembre 2016 un nouveau maire après la démission de Michel Decker. A 22 ans, le tout jeune élu Rémi Dick, apparenté Les Républicains, souhaite insuffler une nouvelle dynamique à Florange (57)

Par Christina Chiron avec AFP

Depuis jeudi 1 décembre, Florange a un nouveau maire. Le conseil municipal a élu Rémi Dick, 22 ans apparenté Les Républicains. Etudiant à l'IEP de Paris en Master "politiques publiques", il remplace donc Michel Decker, démissionnaire depuis un mois suite à des tensions dans sa propre majorité. 

C'est une surprise : la veille encore, c'était Alain Heyer, l'adjoint aux finances, qui était pressenti pour être le "candidat pompier" d'une droite divisée. Mais l'homme qui avait échoué trois fois face à Philippe Tarillon, l'ancien maire PS, pouvait difficilement représenter la relève.

"L'idée d'avoir un maire jeune peut déjà apporter quelque chose de plus positif que la sinistrose ambiante quand on entend parler de Florange", a expliqué à l'AFP Rémi Dick, membre de l'UMP de ses 15 à ses 17 ans et militant en faveur de François Fillon ces derniers mois.

"Encourager le dialogue"


Le tout jeune maire entend travailler sur "la concertation, encourager le dialogue et, vu le climat politique et social de Florange, essayer de mettre fin aux moments de crise", a-t-il ajouté, évoquant notamment de récentes grèves à la mairie.
Florange, devenue une ville symbole depuis la fermeture des hauts-fourneaux d'Arcelor Mittal en 2013, compte près de 12.000 habitants. Le précédent maire avait démissionné de ses fonctions fin octobre, après des dissensions au sein de la majorité.

Pour le chef de file de l'opposition socialiste Philippe Tarillon, l'élection du jeune Républicain "est avant tout un coup médiatique (...) mais on verra à l'usage". L'élu ajoute. "Sans lui faire injure, il y a un manque évident d'expérience, mais on critique surtout le fait que les Florangeois n'aient pas eu la parole", a ajouté l'élu.

Etudiant à l'IEP de Paris en deuxième année de Master "politiques publiques", Rémi Dick a organisé son emploi du temps pour "être 5 jours sur 7 à Florange", assure t-il.


Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus