• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Meurtre de Sarreguemines: le tireur présumé mis en examen pour “homicide volontaire” et incarcéré

Un jeune homme d'une vingtaine d'année abattu en pleine rue à Sarreguemnines dimanche 02 juin 2019 / © France3 Lorraine
Un jeune homme d'une vingtaine d'année abattu en pleine rue à Sarreguemnines dimanche 02 juin 2019 / © France3 Lorraine

Arrêté le 12 juin à Palavas-les-Flots, le suspect principal dans le meurtre de Logan Schmitt le 2 juin dernier, a été mis en examen pour homicide volontaire et incarcéré lundi 17 juin. Une dette d'argent en lien avec la drogue serait à l'origine de l'altercation mortelle.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Le jeune homme de 28 ans, soupçonné du meurtre de Logan Schmitt abattu à Sarreguemines en pleine rue le dimanche 2 juin 2019, a été mis en examen pour "homicide volontaire" lundi 17 juin 2019
Transféré de l'Hérault à Metz, il a été présenté à un juge d'instruction qui lui a signifié sa mise en examen. Puis un juge des libertés et de la détention l'a placé en détention provisoire.

L'homme interpellé à Palavas avec lui a été relâché et aucune poursuite n'a été engagée contre lui.

Fuite dans le sud

Il aura fallu moins de quinze jours aux policiers pour mettre la main sur le meurtrier présumé du jeune Sarregueminois
Ce jeudi 12 juin, les policiers de Metz assistés de leurs collègues de la BRI de Montpellier ont interpellé et placé en garde à vue le tireur présumé.
L'information a été révélée par nos collègues de France Bleu Lorraine Nord.

Celui-ci a été retrouvé dans un appartement de Palavas-les-Flots (Hérault) dans le sud de la France où il séjournait en compagnie d'un autre homme. L’enquête devra déterminer également la nature de la relation entre les deux individus.

Dette liée à la drogue

Concernant les motivations du meurtre de Logan Schmitt, les enquêteurs se sont orientés vers une dette financière liée à une transaction de drogue.
Une altercation s'est produite en pleine rue au sujet du paiement de sa dette entre la victime et son meurtrier supposé. Elle s'est achevée par deux coups de feu que Logan Schmitt a reçu en pleine poitrine avant de décéder dans les bras d'un restaurateur voisin du lieu de u drame quelques minutes plus tard.

Le tireur lui prenait la fuite. Et c'est donc dans le sud de la France, à plus de 800 kilomètres de Sarreguemines, qu'il a fini par être repéré et interpellé.

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus