Le FC Metz peut-il encore croire au miracle et se maintenir, "montrer qu'on a notre place en Ligue 1"

Publié le

Vainqueur de Lyon à Saint-Symphorien 3 à 2 lors de la 36ème journée de ligue 1, le FC Metz reçoit Angers samedi 14 mai 2022. Victoire impérative pour les grenats qui doivent dans le même temps compter sur un faux pas de Saint-Etienne pour espérer jouer encore les barrages.

Sur le papier c'est plié. Le FC Metz a trois points de retard sur l'actuel barragiste Saint-Etienne et il ne reste plus que deux matches à jouer dont un déplacement à Paris contre le champion de France lors de la dernière journée. Mais il reste un tout petit espoir d'aller chercher la place de barragiste. Un regain d'optimisme suite à deux situations qui ont tourné en faveur du FC Metz ces derniers jours. C'est d'abord la victoire contre Lyon acquise dans les dernières secondes du temps réglementaire dimanche 8 mai 3 à 2 grâce à un but venu d'ailleurs de Farid Boulaya. "Farid on le connait. Il est capable de faire des choses extraordinaires" a dit ce jeudi 12 mai 2022 son entraîneur Frédéric Antonetti en conférence de presse. "C'est un joueur talentueux, mais on ne peut pas dire qu'il a fait une bonne saison à l'image de toute l'équipe".

Saint-Etienne battu à Nice, bonne nouvelle pour Metz

Et puis, autre bonne nouvelle pour le FC Metz, la défaite de Saint-Etienne à Nice mercredi 11 mai en match en retard 4 à 2. Et pourtant, à la mi-temps, les Verts menaient 2 à 0 et envoyaient quasiment mathématiquement les grenats en ligue 2.

Il y a 15 jours-3 semaines, on n'y croyait plus. Là, on y croit un peu plus

Nicolas de Préville, attaquant du FC Metz

Mais là encore, le vent a tourné du bon côté pour les messins. Pour autant, la situation est toujours aussi désespérée pour le FC Metz, dont l'avenir dépend bien sûr de ses résultats contre Angers et Paris lors des deux dernières journées de championnat mais aussi dans le même temps des performances de Saint-Etienne. Autrement dit, le FC Metz n'a plus à lui tout seul son destin entre ses mains ou entre ses pieds. "Il y a 15 jours-3 semaines, on n'y croyait plus. Là, on y croit un peu plus" a raconté l'attaquant messin Nicolas de Préville devant la presse. "Tant qu'il y a cette possibilité, on a l'espoir mais c'est beaucoup de si... On espère faire un bon résultat ce week-end contre Angers et après on verra. On n'est pas maitre de notre destin.

Il faut battre Angers, donner du plaisir au public, être capable de refaire ce qu'on a fait contre Lyon.

Frédéric Antonetti, entraîneur du FC Metz

Tout aussi prudent, l'expérimenté coach messin Frédéric Antonetti ne s'est pas enflammé face à la presse : "Il faut battre Angers, donner du plaisir au public, être capable de refaire ce qu'on a fait contre Lyon. On va tout faire pour gagner, pour donner une bonne image. Etre généreux, bien défensivement et chaque fois qu'on récupère le ballon aller de l'avant... Mon message, il est simple : donner une bonne image et montrer qu'on a notre place en Ligue 1 même si on n'y arrive pas."

Décrocher une deuxième victoire de rang samedi contre Angers tout en espérant un faux-pas de Saint-Etienne à Geoffroy-Guichard contre Reims, c'est l'objectif immédiat des messins qui évolueront pour la dernière fois de la saison devant leur public.

Si les supporters messins devaient avoir de nouveau rendez-vous avec leurs joueurs, cela signifierait que les grenats ont pu accéder aux barrages, ce qui aujourd'hui encore reste de la science-fiction.