Metz, des animaux géants à la Basilique St Vincent

Le crocodile attend le tigre, la girafe et la tortue...à TCRM Blida / © Matthieu Mercier
Le crocodile attend le tigre, la girafe et la tortue...à TCRM Blida / © Matthieu Mercier

Une artiste est en train de concevoir une exposition qui s'annonce impressionnante à compter du 23 juin à la Basilique St Vincent de Metz. Une série d'animaux en carton à l'échelle réelle 1:1. Du grand format qu'elle conçoit en ce moment en résidence à TCRM Blida. 

Par Matthieu Mercier

La Basilique St Vincent va se transformer en Arche de Noë à partir du 23 juin 2017 à Metz. Hisae Ikenaga, une artiste d'origine mexicaine prépare en ce moment cette exposition qui doit durer jusqu'en septembre. A l'invitation de la galerie Octave Cowbell et la Ville de Metz, cette créatrice inspirée travaille d'arrache-pied. Chacune de ses sculptures nécessite des heures de travail. Un éléphant est déjà prêt, il a nécessité deux semaines de travail à TCRM Blida où l'artiste est en résidence. Le crocodile est en passe d'être terminé.

Le crocodile dans l'atelier de TCRM Blida / © Matthieu Mercier
Le crocodile dans l'atelier de TCRM Blida / © Matthieu Mercier


Reste à prévoir le transport. car la taille de ce bestiaire version Hisae Ikenaga est à l'échelle réelle.

"Pour l'éléphant on réfléchit indique Hervé Foucher, membre de l'association Octave Cowbell. On va être obligé de le couper en deux, à moins de le transporter à pied..."

 

L'idée de l'exposition est venue d'une rencontre entre l'artiste et l'association. Puis en voyant le lieu, l'artiste a immédiatement pensé au grand format. "J'avais envie de créer un contraste avec ces animaux dans cette église (désacralisée), j'aime le fait que les visiteurs vont se poser des questions". 

Cet éléphant taille réelle en carton a demandé deux semaines de travail à l'artiste Hisae Ikenaga / © Matthieu Mercier
Cet éléphant taille réelle en carton a demandé deux semaines de travail à l'artiste Hisae Ikenaga / © Matthieu Mercier

L'installation d'une dizaine d'animaux de taille réelle, les présentera dans une mise en scène originale. Ils seront recouverts de tissus et attachés avec du cordon. "Présentés comme des objets et plongeant le visiteur dans une situation inhabituelle, l'installation constituera un bestiaire contemporain qui ne manquera pas de faire écho au bestiaire médiéval caché dans la basilique Saint-Vincent."
 





 

Sur le même sujet

En attendant les Pyrénées !

Les + Lus