Metz: le convoi de la liberté rend hommage aux libérateurs américains

Ce 8 mai, en marge des commémorations de la victoire des alliés, l'association Thanks GIs a évoqué à sa manière les 7 longs mois qui ont mené en 1944 à la libération du département de la Moselle. Ce convoi d'anciens véhicules militaires américain a sillonné les routes pour entretenir la mémoire.
Aux côtés des GIs, les femmes aussi étaient présentes sur les zones de combat.
Aux côtés des GIs, les femmes aussi étaient présentes sur les zones de combat. © Catherine Reggianini. France 3 Lorraine
Ce 8 mai 2019 marque le 74e anniversaire de la victoire des armées alliées, de la fin des combats en Europe et du retour à la paix. Mais il est également pour les passionnés, l'occasion de célébrer le 75e anniversaire de la libération de la Moselle.

Ce que n'a pas manqué pas de faire, tout au long de la journée, l'association Thanks GIs de Corny, qui a, pour l'occasion, tracé un parcours reliant douze communes proche du fleuve. Celui-ci a été emprunté par le convoi de la liberté, avec participants en costumes, juchés sur des véhicules d'époque.
Les populations de Corny (départ, arrivée et pause méridienne), Arry, Mardigny, Jouy et Ancy le matin, Novéant, Gorze, rezonville, Waville et Arnaville l'après-midi, ont pu ainsi profiter, entre averses et éclaircies, d'un spectacle haut en couleurs, rythmés par plusieurs cérémonies aux monuments aux morts.

Des libérateurs à ne pas oublier

Mais au-delà du côté festif, c'est à un véritable devoir de mémoire que les membres de l'association s'astreignent chaque année.
Ils ne le font pas seulement à travers la reconstitution, souvent poussée, des costumes et des matériels. mais surtout dans l'évocation des faits d'armes des soldats américains et alliés.
En 1944, ceux-ci ont mis sept mois, de Corny en septembre, à Bitche l'année suivante, à libérer la Moselle. Une période marquée par d'intenses et meurtriers combats, le long du fleuve et au coeur du département.

Cette manifestation c'est pour rappeler à tout le monde et en particulier aux jeunes générations que la liberté n'est pas gratuite
Elisabeth Gozzo, présidente de "Thanks GIs"

"Ce convoi reconstitue à notre manière l'arrivée des américains libérateurs dans nos villages Lorrains", précise Elisabeth Gozzo. "Il y a beaucoup de gens qui nous rejoignent, beaucoup de jeunes. Cela montre qu'ils sont sensibles à cette belle cause : perpétuer la mémoire et la reconnaissance que l'on doit à nos libérateurs."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale histoire sorties et loisirs