Metz: des enfants français et allemands, artistes le temps d’une après-midi

L’association Pretexte a organisé une après-midi artistique, ce mercredi 22 mai, au Château 404, intitulée Wunderart, dans le cadre de la semaine Metz est wunderbar. Des enfants et adolescents franco-allemands ont pu sérigraphier des t-shirt ou encore peindre à la bombe.
 
Dans le cadre de la semaine franco-allemande "Metz est wunderbar", l'association Pretexte a offert l'opportunité à des jeunes allemands et français de découvrir différentes manières de faire de l'art.
Dans le cadre de la semaine franco-allemande "Metz est wunderbar", l'association Pretexte a offert l'opportunité à des jeunes allemands et français de découvrir différentes manières de faire de l'art. © Pierre Thillot.France 3 Lorraine
Metz expose fièrement l’amitié qu’elle porte à l’Allemagne à travers la semaine "Metz est wunderbar", du 21 au 26 mai. Pour l’occasion, l’association Pretexte a décidé d’inviter des enfants franco-allemands de 6 à 15 ans, au Château 404, ce mercredi 22 mai. L’après-midi "Wunderart" avait pour but de faire découvrir aux enfants de nouvelles formes d’art, à travers différents workshops.

Au total, quarante enfants français et cinquante enfants allemands sont venus s’amuser avec des artistes franco-allemands également.

De la bombe de peinture aux stickers

Le geste est prudent. Face à la grande planche en bois, Nina, cinq ans, n’ose pas appuyer sur la bombe de peinture bleue. Manque d’inspiration ou réelle crainte?
Elle se lance. Un joli smiley apparait. "J’avais peur de mettre de la peinture partout ou que ça explose" explique l’intéressée. Quoi qu’il en soit, une fois le coup de main pris, Nina se jette sur la bombe dorée pour repasser sur son dessin.

Sur une table à côté, les enfants sont côte à côte. Loïc Lusnia, artiste de Hellwell, les encadre. Ils s’appliquent à dessiner sur des feuilles destinées à devenir des stickers. L’un d’entre eux écrit "Je t’aime Maman", la fête des mères c’est pour bientôt et le sticker sera un bon cadeau. Petit malin ! Une drôle de machine laisse les adolescents et les enfants perplexe.
On y place un sac sans couleur et grâce à de la peinture il devient coloré et stylé. C’est Théau, de Poney Print Club qui leur apprend à sérigraphier sur du textile. Après avoir alègrement passé une couche de peinture, il faut laisser sécher.
Les jeunes franco-allemands ont pu découvrir la sérigraphie sur textile, grâce à l'événement "Wunderart"
Les jeunes franco-allemands ont pu découvrir la sérigraphie sur textile, grâce à l'événement "Wunderart" © Pierre Thillot.France 3 Lorraine
Au total, les enfants ont pu parcourir six workshop différents et se rassassier d'un bon goûter juste après. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture allemagne international