Meurtre de Creutzwald : la justice confirme la violence conjugale au quotidien

Les gendarmes devant l'immeuble où s'est déroulé le drame / © Christophe Gomond / FTV
Les gendarmes devant l'immeuble où s'est déroulé le drame / © Christophe Gomond / FTV

Alors que le mari de Chafia Ben Chérif est toujours recherché, le procureur de la république de Metz confirme que la victime était très regulièrement battue depuis des années. L'autopsie a révélé le caractère mortel des coups portés à la gorge avec une arme blanche.

Par Jean-François Didier

Lundi 16 septembre, le corps sans vie d'une femme a été découvert rue de Bretagne à Creutzwald (Moselle). Les éléments donnés par le procureur de la République de Metz ne laissent plus guère de doutes, Chafia Ben Cherif semblent bien avoir été victime d'un féminicide.
 

Selon le procureur Christian Mercuri, les violences commises sur cette femme âgée d'une soixante d'années étaient monnaie courante. Selon l'enquête de voisinage, son entourage lui avait conseillé à plusieurs reprises de porter plainte contre son mari. Dans les quatre derniers mois, la gendarmerie était également intervenue trois fois au domicile du couple, un immeuble du quartier du Maroc à Creutzwald. L'homme avait également été placé en garde à vue cet été pour des faits de violences sur la voie publique.

Cétait un homme très jaloux !
- Odile Léonard, sa voisine


Selon Odile Léonard, sa voisine habitant l'étage inférieur :"C'était une dame très gentille. Lui, c'était un homme très jaloux. Ils étaient mariés depuis 5 ans. Il la battait semble-t-il... Elle était toujours marquée. Je ne me doutais pas qu'il allait la tuer...".

Selon l'autopsie du corps découvert lundi matin, les coups portés à la gorge avec un instrument tranchant ont été fatals à la victime. Les faits auraient commis entre vendredi et samedi. Le mari est toujours activement recherché. Il a pris la fuite avec son fils de 15 ans né d'une autre union. La rumeur selon laquelle l'homme aurait déjà été l'auteur du meurtre d'une précédente épouse en Algérie n'a pas pu être confirmé selon le Procureur de la République. 

 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus