Nancy : arnaques sur internet : l'association ADC France tire la sonnette d’alarme

En 2022 les arnaques explosent sur internet. Les escrocs proposent d'investir dans des chambres d’EHPAD ou des parkings qui n’existent pas. L’Association de défense des consommateurs France de Nancy s'alarme.

L’association de défense des consommateurs France basée à Nancy voit monter sur son bureau la pile de dossiers de plaintes contre les arnaques aux faux placements. 2.300 en 2021. 750 dossiers sont ouverts pour un préjudice de 45 millions d’euros et l’année 2022 s'annonce pire:

" A la date du 14 février, le montant des escroqueries signalées à ADC France s'élève déjà à cinq millions d'euros ! " s'alarme Guy Grandgirard, le président de l'association.

les supermarchés de l’arnaque

Deux produits sont en tête de gondoles dans « les supermarchés de l’arnaque » ainsi qualifiés par Guy Grandgirard: les chambres dans les établissements d' hébergement pour personnes âgées dépendantes ( EHPAD ) et les places de parkings équipées de bornes de recharge pour les voitures électriques.

Les multinationales de l'escroquerie prospèrent grâce à internet et aux réseaux sociaux. Une véritable explosion, avec des préjudices énormes. Elles proposent des placements classiques comme les énergies renouvelables, le vin ou les métaux précieux mais aussi plus atypiques, comme l'hydrogène, les crypto -monnaies et même les footballeurs !

Des rendements de 5 à 10 %

Afin d'appâter le client sur internet, les escrocs basés principalement dans les pays de l’Est, au Moyen-Orient et en Afrique disposent de techniques de marketing bien rodées. Persuasifs et rompus aux techniques de marketing, ils font miroiter des rendements entre 5 et 10 % sur de courtes durées. Déjà à ce stade, selon Guy Grandgirard, une alarme devrait retentir: 

ces sites promettent toujours des  rendement fantastiques. Quand on vous propose du 5% par mois on peut déjà avoir un gros doute

Guy Grandgirard, président d' ADC France

Eventées par les multiples reportages journalistiques, les arnaques aux places de parking électrifiées ont cédé la place aux chambres d'EHPAD: "nous avons déjà identifié plus de cinquante sites frauduleux. Il faut savoir qu'aucun organisme ne vend des chambres d'EHPAD !"

En effet, il est possible seulement d'investir dans des actions détenues par des sociétés propriétaires de ces structures d'hébergement et cotées en bourse.

les règles pour se prémunir des arnaques

ADC France propose sur son site une liste noire. Elle regroupe déjà 1856 sites arnaqueurs. Elle dispense aussi des conseils pour se prémunir contre ce genre de délinquance : exiger une rencontre physique avec l'interlocuteur, appeler le numéro de téléphone affiché qui peut-être celui, détourné d'une vraie banque, ne jamais échanger sur WhatsApp car cette application ne laisse aucune trace.

Chaque site a sa carte d'identité obligatoire accessible sur le site whois. Les informations donnent déjà une idée du sérieux de la société. Enfin, ne communiquer aucun document d'identité ou références bancaires avant vérification de l'existence légale de la société.

Les sociétés légales sont enregistrées

L’ Autorité des marchés financiers ( AMF ) met en garde contre les propositions trop alléchantes qui prospèrent sur les réseaux sociaux depuis janvier 2021.

Le gendarme de la bourse recommande avant toute transmission de documents d’identité, de signature de contrat ou de transaction, de vérifier l’agrément de la société de placements. Il faut pour cela consulter le registre en ligne des agents financiers agréés ainsi que le site internet de l’ORIAS ou sont répertoriés les intermédiaires dûment déclarés.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité