Nouvelles places de migrants en Haute-Marne

© Stéphane Janeczko / France 3 Champagne-Ardenne
© Stéphane Janeczko / France 3 Champagne-Ardenne

La préfète de Haute-Marne a annoncé que 167 places d'accueil pour les migrants seront disponibles en Haute-Marne, à Langres et Saint-Dizier à partir de novembre, contre 55 aujourd'hui.

Par Laurent Meney avec Maxime Meyer

Suite à l’annonce du démantèlement de la "jungle de Calais" par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, l’accueil des migrants dans notre région s’organise. La préfète de Haute-Marne, Françoise Souliman, a ainsi annoncé ce jeudi 15 septembre que 167 places d’accueil seraient ouvertes en Haute-Marne d’ici le mois de novembre. 55 personnes sont actuellement accueillies dans le département.

Cette augmentation de la capacité d’accueil sera progressive. Aujourd’hui, 40 migrants se trouvent à Saint-Dizier et 15 dans le village de Roôcourt-la-Côte, près de Chaumont.
En octobre, la capacité d’accueil passera à 47 à Saint-Dizier et 80 places seront ouvertes à l’ancien Ehpad de Langres. Avec Roôcourt, le compte sera donc de 142 places.

167 places sur tout le département

Ce centre d’accueil de Rôocourt devra ensuite fermer ses portes. Les migrants qui s’y trouvent seront transférés à Chaumont, où le bailleur social Chaumont Habitat prévoit de débloquer 40 places au total d’ici la mi-novembre. La capacité d’accueil sera alors de 167 places dans le département.

Pour Françoise Souliman, ce seuil de 167 places est adapté aux capacités d’un département comme la Haute-Marne. Les associations qui participeront à l’accueil des migrants (AATM, Le Relais 52, l’AHMI, France Terre d’asile…) ont aujourd’hui les moyens pour cette prise en charge.
La préfète a cependant prévenu que ce seuil ne pourrait pas être durablement dépassé sans remettre en cause la qualité de la prise en charge des migrants.

Certains restent, d'autres partent

Les premiers migrants accueillis en Haute-Marne ont été hébergés dans les locaux de l’école de voile de Peigney, près de Langres et du lac de la Liez au mois de novembre 2015.
Au total, 167 migrants ont été accueillis en Haute-Marne depuis cette date. Certains d’entre eux ont choisi de quitter rapidement la Haute-Marne pour retourner à Calais ou reprendre leur route. D’autres sont dans le département depuis plusieurs mois.

En un peu moins d’un an, aucun incident mettant en cause un de ces migrants n’a été à déplorer.

Voir l'interview de Françoise Souliman, préfète de la Haute-Marne :

ITW Préfète de Haute-Marne, Françoise Souliman
ITW réalisée par Maxime Meyer, Raphaël Doumergue, montage Carlos Da Silva - France 3 Champagne-Ardenne




Sur le même sujet

Les + Lus