• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Peste porcine africaine en Belgique : l'Armée part à la chasse aux sangliers, la Lorraine renforce son dispositif

En raison de la prolifération des sangliers et des dangers liés à leur présence, une battue est organisée près de l'autoroute A31. / © France Télévisions.
En raison de la prolifération des sangliers et des dangers liés à leur présence, une battue est organisée près de l'autoroute A31. / © France Télévisions.

Le ministre de l'Agriculture a annoncé vendredi 25 janvier que l'Armée Française allait être mobilisée pour aider à abattre 500 sangliers dans les Ardennes Belges. Objectif : éradiquer la peste porcine africaine et protéger la frontière. Tandis que la Meurthe-et-Moselle renforce son dispositif.

Par L.L avec Jcdr

La peste porcine africaine gagne du terrain et inquiète. Le gouvernement a décidé de faire appel à l'Armée pour aider les chasseurs à abattre 500 sangliers dans les Ardennes.

Ces soldats serviront de rabatteurs pour les chasseurs afin de prévenir l'apparition de la maladie, côté français.

L'annonce en a été faite vendredi 25 janvier 2019 par le ministre de l'Agriculture. C'est la deuxième visite de Didier Guillaume depuis le début de l'année dans les Ardennes.

350 sangliers déjà touchés en Belgique

Le ministre a tenu une réunion du comité régional de suivi sur ce dossier, en Préfecture, à Charleville-Mézières. L'après-midi, il s'esr rendu à Margut pour constater l'installation de l'imposante cloîture qui servira à délimiter la zone blanche à l'intérieure de laquelle les sangliers devront être éradiqués. 

La peste porcine africaine a touché plus de 350 sangliers côté belge, aucun cas n'a été signalé pour l'heure, en France. 
 

La Meurthe-et-Moselle renforce son dispositif

Alors qu'en Meuse les battues se multiplient aux abords de la frontière, de son côté, le préfet de Meurthe-et-Moselle a annoncé un renforcement du dispositif de lutte dans le département.
Le détail en a été précisé dans un communiqué publié vendredi en fin de journée.

"Dans le prolongement du comité départemental de lutte contre la peste porcine africaine qui s’est réuni jeudi 24 janvier 2019", le préfet Eric Freysselinard a pris un arrêté préfectoral indiquant deux nouvelles mesures afin de prévenir la propagation du virus dans le département :
  • "Les chasseurs sont autorisés à attirer les sangliers en déposant du maïs ou d’autres denrées appétentes pour limiter le nombre de sangliers par piégeage (tir à l’affût) ou par tir de nuit. Cette mesure est applicable dans la zone d’observation et dans la zone d’observation renforcée.
  • Les chiens de petite taille et les chiens tenus en laisse peuvent être utilisés par les chasseurs dans la bande des 2 km longeant la frontière."

A lire aussi

Sur le même sujet

Stanislas

Les + Lus

Les + Partagés