Pollution à l'ozone : qualité de l'air mauvaise dans le Grand Est à cause des fortes températures

Publié le
Écrit par Vincent Ballester .

L'air est particulièrement pollué à l'ozone dans les départements de l'est de la France depuis le jeudi 11 août. Même si les seuils d'alerte n'ont pas été franchis, les personnes fragiles peuvent suivre quelques conseils de prudence.

Avec les températures élevées due à un été 2022 très chaud, la concentration d'ozone dans l'atmosphère a augmenté. Ce gaz résulte de l'action des rayons du soleil sur des particules majoritairement émises par les pots d'échappement.



Quand il fait chaud et qu'il y a peu de vent, la circulation automobile conduit mécaniquement à l'élévation du taux d'ozone dans l'air. L'organisme Atmo Grand Est est chargé de contrôler les seuils, et quand ils sont dépassés, d'initier des procédures d'alerte aux populations.



Ce vendredi 12 août, la qualité de l'air est considérée comme mauvaise (niveau rouge) sur la quasi-totalité des grandes villes d'Alsace, de Lorraine, et de Champagne-Ardenne. Seule la moitié inférieure des Vosges bénéficie d'un air considéré seulement comme dégradé (niveau jaune), ainsi qu'une étroite bande de territoire délimitée par Chaumont et Langres non-comprises (Haute-Marne, voir la carte ci-dessous).



La veille, les vents avaient permis de ventiler ces polluants. La qualité de l'air était également mauvaise, bien qu'un peu moins. La montée des températures ce vendredi a augmenté la concentration d'ozone, dans l'est de la France ainsi qu'à Saarbruck (Allemagne) et Bâle (Suisse), mais celle-ci demeure en-dessous des seuils. Comme ce polluant est irritant à forte dose pour les voies respiratoires et est susceptible d'aggraver les crises d'asthme, les personnes fragiles peuvent toutefois vouloir faire attention.



Les personnes âgées, de santé fragile, ou encore les enfants ont la possibilité de ne pas sortir durant la première moitié de l'après-midi (quand le soleil brille le plus) pour subir moins d'exposition à ce polluant. Il est aussi possible d'éviter de faire du sport (courir, etc.) à l'extérieur. 



La qualité de l'air redeviendra "juste" dégradée (niveau jaune) sur l'essentiel de la région à partir du samedi 13 août, à l'exception du département du Bas-Rhin et d'une aire triangulaire allant de Charleville-Mézières (Ardennes) à Reims (Marne) et Metz (Moselle). Mais le dimanche, seules Troyes (Aube), le plateau de Langres, et Épinal (Vosges) disposeront encore d'un air dégradé : il sera mauvais (niveau rouge) partout ailleurs. Cependant, il ne devrait a priori pas y avoir de dépassement des seuils.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité