• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Pourquoi Christophe, directeur de l'auto-école de Truchtersheim, a manifesté contre la réforme du permis de conduire

Une centaine de véhicules a manifesté à Paris contre la réforme du permis de conduire. / © Vincent Isore, MaxPPP
Une centaine de véhicules a manifesté à Paris contre la réforme du permis de conduire. / © Vincent Isore, MaxPPP

Christophe Thomas s'oppose à la réforme du permis de conduire voulue par le gouvernement. Il a participé à la mobilisation nationale contre cette réforme, qui avait lieu à Paris ce lundi 11 février 2019.

Par Vincent Ballester

Christophe Thomas est en colère. Il dirige l'auto-école Truch Conduite, à Truchtersheim (Bas-Rhin). Dans son collimateur, le "permis bien plus rapide et bien moins cher" voulu par Emmanuel Macron. C'est à cause de cette réforme qu'il a manifesté à Paris ce lundi 11 février 2019. 
 

Des dépenses incompressibles

"On sait que c'est cher, mais on a la proximité avec nous. On peut proposer des paiements en plusieurs fois, le permis à un euro... Pas ces plateformes. Si on pouvait faire un permis bien moins cher, on l'aurait déjà fait. Mais on a la location des voitures à payer, l'essence et l'assurance, les moniteurs, sans oublier le local... Tout ça, c'est des dépenses incompressibles."

"Face aux formations en ligne, on est victime d'un déséquilibre des coûts. Ces formations ont un agrément national; elles dépensent moins. Notre agrément, départemental, soumis au préfet, nous impose des coûts plus élevés."

 

L'apport des nouvelles technologies

"On est une petite PME. Je viens d'investir dans deux simulateurs de conduite, à 20.000 euros l'unité; ce sont les seuls dans le secteur. On s'adapte aux nouvelles technologies."

"Je n'ai rien contre Internet. On peut travailler avec. J'ai un logiciel qui me permet de savoir ce que font mes élèves quand ils révisent leur code, à quelle fréquence, les thématiques qu'ils ont étudiées... et je peux appeler les parents quand ça fait trop longtemps qu'ils ne se sont pas connectés."

"Mais notre rôle, c'est d'expliquer, d'assurer une présence. Si on uberise la formation à la conduite, vers qui va se tourner l'élève quand il aura un problème, une remarque, une question? On veut garder l'humain au coeur de la formation. Vous imaginez si demain, on remplace l'Éducation nationale par des logiciels?"

 

Le rôle social d'un acteur du territoire 

"On a un rôle local, on participe à la vie de la ville en sponsorisant les clubs sportifs de la ville, j'ai même fait des heures de périscolaire. Et nos impôts, nos taxes, permettent de financer des routes, des écoles, des hôpitaux. C'est important qu'on soit un acteur du territoire." 

"Le fondateur de cette auto-école a pris sa retraite. Le repreneur a pris sa retraite. Moi aussi, le nouveau repreneur, j'aimerais bien pouvoir prendre ma retraite. Enfin j'espère. Cet établissement qu'on m'a transmis, c'est un patrimoine. Il n'y a pas de plus belle récompense pour nous quand on nous dit qu'on est content d'avoir eu son permis chez nous et qu'on va nous envoyer ses enfants plus tard." 

Sur le même sujet

Stanislas

Les + Lus

Les + Partagés