Cet article date de plus de 3 ans

Prenez la route des abbayes des Ardennes

Cette semaine, c'est la Champagne-Ardenne qui est à l'honneur. Aujourd'hui, nous visitons les abbayes ardennaises de Bonnefontaine et la chartreuse du Mont-Dieu.

© Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne
Les pierres blanches contrastent avec la verdure environnante. L'abbaye de Bonnefontaine, à Blanchefosse dans les Ardennes, a gardé de sa superbe. Construite en 1152, la bâtisse abrite aujourd'hui la dépouille de Nicolas III.

A l'époque, le fondateur avait souhaité construire l'une des plus grandes abbayes du département. On l'imagine difficilement aujourd'hui, mais l'Abbaye était une vraie fourmilière. On pouvait y accueillir 2.000 pèlerins.

En 1789, la Révolution gagne les campagnes et en quelques semaines, l'édifice est entièrement détruit par les révolutionnaires. Seules quelques plaques parsemées sur le terrain nous rappellent le passé.

Depuis plus de 200 ans, c'est la famille de Claude Lamotte qui est propriétaire des ruines. C'est elle qui, aujourd'hui encore, entretient le patrimoine cher à ce département.

Une source emprunte d'histoire



La route nous emmène à présent dans une petite clairière perdue en pleine forêt. Après quelques minutes de voiture, un bassin d'eau de source, la source Saint-Roger, entouré d'une pelouse verdoyante, capte l'eau depuis 1737.

La légende raconte que Saint Roger est mort à cet emplacement en 1160.

La chartreuse de Mont-Dieu, la plus ancienne de France



Il n'en reste que 20%. Et pourtant, la chartreuse du Mont-Dieu aurait été à l'époque la plus grande chartreuse d'Europe.

C'est en 1089 que Bruno le Chartreux y fonde son ordre religieux. Pour accueillir les moines de ce nouvel ordre, il construit des édifices partout en France.

A l'époque, la chartreuse était composée de plusieurs bâtiments. Les moines se répartissaient dans des centaines de pièces, et vivaient dans des champs et des étangs pour les besoin de la vie monastique.

Détruite deux fois durant son histoire, la bâtisse a traversé les époques. Entièrement détruite une première fois par un incendie, la chartreuse, alors en bois, est en reconstruite en briques.

Puis vient le moment de la Révolution française, et le bâtiment est reconverti en prison et les moines sont expulsés. Au fil des siècles, la chartreuse tombera en ruines, délaissée par ses propriétaires.

La chartreuse du Mont-Dieu est la plus ancienne de France.

Retrouvez notre virée dans les Ardennes


durée de la vidéo: 04 min 59
Un été dans l'Est, la route des abbayes des Ardennes ©France 3 Champagne-Ardenne


Infos pratiques
Pour la chartreuse du Mont-Dieu : s'y rendre : D977, 08390, Le Mont Dieu. Téléphone : 03 24 27 73 73. Mail : contact@tourisme-sedan.fr.
Pour la source Saint-Roger : commune : Élan, lieu-dit : Saint-Roger, cadastre : 1983 A 62.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture sorties et loisirs