Procès de l'amiante au Parlement européen: jugement en délibéré au 8 septembre

3 mois de prison avec sursis pour le coordonnateur de sécurité des travaux et 20.000 euros avec sursis pour l'entreprise de plâtrerie, c'est ce qui a été requis au terme de cette 3ème journée. La Cour se donne le temps de la réflexion.

Si toutes les parties se sont accordées sur la présence de fibres très fines d'amiante de l'ordre du micron ce 13 février 2013, il n'en est pas de même en ce qui concerne la concentration dans l'air et la durée d'exposition des victimes, soit plus de 300 personnes.
Aujourd'hui les parties civiles ont été malmenées. Le Défense a tenté de minimser les risques encourus.

Les réquisitions ont particulièrement surpris les Parties Civiles: 3 mois de prisons avec sursis pour le coordonnateur de sécurité des travaux, 20.000 euros avec sursis pour l'entreprise de plâtrerie.
Le Procureur a en outre demandé la relaxe de l'architecte qui était pourant maître d'oeuvre.
La Cour a décidé de rendre son jugement le 8 septembre prochain.

Jugement en délibéré le 8 septembre ©France 3 Alsace

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité