VIDEO. Sébastien Loeb teste sa voiture de rallye hybride sur le Monte-Carlo : "un extra de puissance"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurent Verdi et David Da Meda avec AFP

Des voitures à moteur hybride sont pour la première fois au départ d'une épreuve du championnat du monde des rallye, le Monte-Carlo, qui a lieu de ce jeudi 20 janvier au dimanche 23.

Même constructeurs que l'an dernier mais pas mêmes voitures. Parmi les pilotes habitués du Rallye de Monte-Carlo, un duo bien connu : le natif de Gap (Hautes-Alpes) Sébastien Ogier et aussi l'Alsacien Sébastien Loeb, 17 titres de champion du monde à eux deux.

Sébastien Loeb participe au volant de sa Ford Puma hybride du Team M-Sport avec sa copilote Isabelle Galmiche.

Comme la Ford, les voitures bénéficieront, en plus de leur moteur à combustion, d'une unité hybride permettant un "boost" de puissance.

Et bien on n'a pas toujours la même puissance entre le moment où on a l’hybride et le moment où on ne l’est pas,

confirme Sébastien Loeb.

Par exemple, au départ d'une spéciale, les concurrents auront un surplus d'énergie limité, qui s'arrêtera s'ils freinent ou arrêtent d'accélérer.

"On a un hyper Boost qui se recharge au freinage et qui régénère et qui nous donne un extra de puissance en sortie pendant un court laps de temps" ajoute le pilote alsacien.

"Beaucoup de sang, de sueur et de larmes"

"Il y a eu beaucoup de sang, de sueur et de larmes" à l'usine de M-Sport Ford, a assuré Richard Millener, team principal de l'équipe, samedi lors de la présentation des trois voitures officielles.

"Je pense que nous sommes tous au même stade, les voitures sont en train d'être terminées, ça a été un grand défi pour tout le monde."

"Honnêtement, nous ne savons pas où en sont les autres en réalité avant le départ jeudi soir", avait continué le directeur de M-Sport, distancé par ses deux concurrents ces dernières saisons.

Hybride un peu bridé

Certains secteurs de liaison, entre les spéciales chronométrées, devront être effectués en mode 100% électrique.

Néanmoins, lors de la manche inaugurale, seuls 3,66 kilomètres seront parcourus ainsi, soit 0,3% des 1 215 km de liaison seulement.

Une entrée plus que timide alors que nombre de constructeurs sont engagés dans une transition vers le tout électrique pour les véhicules de série à l'horizon 2030-2040 pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Le grand duel du Monte-Carlo 2022 sera sûrement celui entre les deux Sébastien comme le montre cette vidéo réalisée par l'organisateur de l'événement, l'Automobile Club de Monaco. 

Les étapes vont se dérouler dans les Alpes-Maritimes et dans les Alpes-de-Haute-Provence :

Reste à savoir comment ce boost de puissance accordé par la motorisation hybride sera géré par ces deux vétérans du rallye face à une jeunesse qui a des envies de victoire.