Quand Marie Fontanel se rêvait députée LREM du Bas-Rhin

La publication lundi par Wikileaks de 71 000 courriels de messageries électroniques piratées juste avant le second tour de la présidentielle dans l'équipe d'Emmanuel Macron révèle que Marie Fontanel, aujourd'hui conseillère à l'Elysée, envisageait d'être candidate à la candidature LREM à Strasbourg.

C'était le 3 mars 2017. Marie Fontanel, alors directrice générale adjointe de l'Agence régionale de Santé du Grand Est et experte à titre personnel auprès du candidat Emmanuel Macron pour les questions de santé, s'adressait à Alexis Kohler, futur secrétaire général de l'Elysée. 

"Je souhaitais partager avec toi l'aboutissement de ma réflexion récente qui m'a conduit à proposer ma candidature à l'investiture d'En marche pour les législatives dans la circonscription dans laquelle nous vivons à Neudorf (2è circo du 67, quartiers sud et Illkirch), écrit-elle.

"La force de la dynamique d'Emmanuel m'a amenée à sauter le pas psychologique (un frein fréquent chez les femmes ...) de m'autoriser à penser que je pourrai apporter autrement que par mes expertises et participer directement à ce renouveau politique. Il me semble aujourd'hui très logique et enthousiasmant de vouloir prendre ma part sur le terrain électoral.


"Bien sûr, ce n'est encore qu'une candidature. Et je sais que nous sommes nombreux !" ajoutait Marie Fontanel. "Mais je voulais savoir si tu pouvais me conseiller, éventuellement sur un ou deux contacts au sein de la commission d'investiture que je pourrai rencontrer pour accompagner ma démarche".

Le mail a été immédiatement relayé par Alexis Kohler à Stéphane Séjourné et Cédric O, tous deux conseillers d'Emmmanuel Macron, avec cette mention : 


"Elle est très bien. Elle est de la promo du chef btw. Vous le direz ?"


Marie Fontanel, comme son époux Alain, premier adjoint au maire de Strasbourg, est issue de la désormais célèbre promotion Léopold-Sedar-Senghor (2004) de l'ENA. Celle du chef de l'Etat.

L'échange de mails publié par Wikileaks laisse entendre que La République en Marche était alors "en galère de candidatures valables" dans le Bas-Rhin.

Marie Fontanel, 40 ans, a finalement renoncé à être candidate. Elle a été nommée conseillère solidarités et santé au sein du cabinet du président de la République, Emmanuel Macron, le 19 mai dernier.



L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité