Cet article date de plus de 4 ans

Quel avenir pour le Skylander ?

Le Skylander verra-t-il le jour outre Atlantique ? Une société américaine, Redstone, vient de formuler une offre de 1,5 million de dollars devant le tribunal de commerce de Briey. Le dossier a été mis en délibéré. Prononcé le 27 février 2017.
La maquette numérique du Skylander.
La maquette numérique du Skylander. © France 3 Lorraine

Reportage de Cécile Boisson et Lise Abou-Mansour
durée de la vidéo: 01 min 46
Quel avenir pour le Skylander ? ©France 3 Lorraine


Le dossier Skylander

Voici 4 ans, les derniers espoirs d'un "Skylander lorrain" s'envolaient.
La société SkyAircraft était mise en liquidation, avec 170 salariés sur le carreau.

Adieu donc le projet de ce petit avion modulable, conçu et supposé être monté en Lorraine, à Chambley (54).

Grosse déception pour l'alors Région Lorraine, qui avait mis la main à la poche à hauteur de 21 millions d'euros.
Pour un projet ne dépassant pas la phase d'études.

Cinq repreneurs potentiels se sont ensuite manifestés, sans suites concluantes.

Lundi 6 février 2017, devant le tribunal de commerce de Briey (54), Redstone, société américaine, est venue proposer 1,5 million de dollars, plus 8,5 millions pour la construction du prototype, pour tenter de relancer le Skylander.

Un projet jugé "intéressant" par le représentant de Redstone, Erik de Neufville, vice-président de la société.

Le tribunal de commerce de Briey s'est donné le temps de la réflexion. 
Rendu le 27 février 2017.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
skylander économie entreprises justice société emploi