Régionales : du matériel électoral pas distribué pour cause de délai trop court en Alsace avant le 2ème tour

Le directeur de campagne de « Il est temps », la liste du rassemblement des écologistes et de la gauche, est catégorique : « Ça fait 10 ans que je j’organise des élections, jamais le délai pour déposer le matériel électoral n'a jamais été aussi court entre deux tours.» Intenable et regrettable.

 

Dès le premier tour de ces élections départementales et régionales le matériel électoral -bulletins de vote et professions de foi- a connu des difficultés de distribution. Il a été partiellement, voire pas du tout distribué par endroits. La liste du rassemblement des écologistes et de la gauche « Il est temps » est même totalement absente dans le Bas-Rhin pour le second tour. Le directeur de campagne du mouvement, Julien Sage dit n'avoir jamais connu un délai aussi court entre deux scrutins. Selon lui le rythme imposé pour rendre le matériel électoral pour le second tour était intenable et il explique pourquoi. 

"Selon les résultats au soir du premier tour, les listes peuvent être amenées à fusionner. Cela nécessite des discussions politiques et, après être tombés d’accord, il faut rédiger de nouvelles professions de foi, puis les imprimer et les acheminer vers la préfecture et les mairies. Le lundi 21 juin, lendemain du premier tour, il fallait déposer le matériel à partir de 16h30. A 18h30 j'ai été contacté par la préfecture pour me demander où étaient nos documents. Nous on a commencé à imprimer à 8heures ce matin-là, mais les contraintes techniques sont nombreuses. On a pu déposer peu après minuit, les courriers pour le Bas-Rhin étaient déjà partis." 

 

"On galère et on n’est pas les seuls. Dans d’autres listes et d’autres régions, certains bulletins de vote ne sont même pas arrivés en mairie."

-Julien Sage, directeur de campagne de la liste "Il est temps"

 

Ce directeur de campagne veut pour preuve de délais anormalement courts, le fait que "la commission de propagande, qui vérifie la validité des bulletins, a eu lieu après le dépôt, ce qui signifie que si elle avait rejeté des bulletins, on n'aurait même pas eu le temps de faire les modifications." et rappelle que selon l'article R34 du Code électoral : "La commission de propagande reçoit du préfet le matériel nécessaire à l'expédition des circulaires et bulletins de vote et fait préparer les libellés d'envoi. Elle est chargée : d'adresser, au plus tard le mercredi précédant le premier tour de scrutin et, en cas de ballottage, le jeudi précédant le second tour, à tous les électeurs de la circonscription, une circulaire et un bulletin de vote de chaque candidat, binôme de candidats ou liste."

Pour les prochaines élections, cette formation réclame des préfectures le temps pour préparer le matériel électoral. "On a besoin de quelques heures pour négocier avec les partis et faire de la politique et fusionner avec d'autres liste, sinon on ne fait pas de second tour." Et de féliciter avec humour ceux qui ont tenu les délais, "ils ont peut-être commencé à imprimer avant le premier tour..."

 

"Faire des fusions entre 20h et 16h le lendemain...c'est le délai le plus court que j’ai connu alors que ça fait 10 ans que j’organise des élections."

-Julien Sage, directeur de campagne de la liste "Il est temps"

 

Le directeur de campagne de la liste manquante dans le courrier électoral des Bas-Rhinois espère que l’impact sur les résultats ne sera pas trop important. "Mais il faut rassurer nos électeurs : nous serons bien présents au second tour dans les bureaux de vote." Le site du mouvement est disponible pour ceux qui souhaitent plus d'information sur leur programme, la préfecture de son côté invite aussi les électeurs à consulter la propagande électorale concernant le second tour des élections régionales en ligne, comme le programme des candidats et toutes les informations relatives à ces élections sur son site.


 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections élections régionales 2021