Cet article date de plus de 5 ans

Régionales en ACAL : des ténors socialistes lorrains lâchent Masseret

Deux ténors lorrains, le maire de Metz PS Dominique Gros et Aurélie Filippeti (PS) ont rejoint lundi 7 décembre 2015 la position de Mathieu Klein, président du cd54 et désapprouvent le refus de Masseret de maintenir sa liste arrivée 3e au 1er tour des régionales en ACAL.
(archives)
(archives) © FLorraine
Au lendemain du 1er tour des élections régionales 2015, lundi 7 décembre, plusieurs personnalités socialistes de Lorraine ont emboité le pas au président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein (vidéo ci-dessous), en demandant à la tête de liste socialiste Jean-Pierre Masseret de tout faire pour faire barrage au Front National arrivé largement en tête au premier tour en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

L'ancienne ministre Aurélie Filippetti et le maire de Metz Dominique Gros (qui par ailleurs ne passent pas vraiment pour des amis de Jean-Pierre Masseret...) lui demande de se retirer. Dominique Gros demande appelle même à "voter pour la liste conduite par Philippe Richert au second tour." De son côté, l'actuel président de CESE de Lorraine, Roger Cayzelle, lui aussi socialiste, annonce qu'il votera Richert au second tour.
durée de la vidéo: 00 min 36
Réaction Cayzelle et Gros ©France 3 Lorraine
De son côté, le maire de Verdun, Samuel Hazard, annonce via L'Est Républicain que même figurant (en position non éligible) sur la liste Masseret il appelait à voter Richert.

Communiqué Dominique Gros : retrait Masseret, vote Richert



durée de la vidéo: 00 min 44
Mathieu Klein : "faire barrage au FN" ©France 3 Lorraine

Le PRG appelle à voter Philippe Richert​


Le Bureau National du PRG réuni ce lundi 7 décembre annonce qu'il a décidé "dans la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne d'appeler à voter Philippe Richert pour faire barrage au Front national. (...) Le PRG rappelle l'impératif de rassemblement de la gauche et de défense des valeurs républicaines."

Pas d'"étiquette socialiste" pour Masseret s'il se maintient !
Jean-Pierre Masseret, tête de liste PS en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, qui menace de se maintenir au second tour des régionales malgré le risque FN, ne pourra pas avoir "l'étiquette socialiste", a prévenu lundi 7 décembre 2015, Corinne Narassiguin, porte-parole du PS.

"Il n'aura pas l'étiquette socialiste, (il) est dans une logique de bras de fer avec la direction du Parti pour obliger le Bureau national (l'instance dirigeante du PS) à revenir sur sa décision. Lui (Jean-Pierre Masseret) dit qu'il veut rester mais il faut que tous les candidats soient d'accord avec lui pour déposer la liste" avant la date limite, mardi à 18H00, a-t-elle remarqué.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est politique fusion des régions réforme territoriale élections régionales élections jean-pierre masseret