René-Paul Savary devant la caméra de France 2 dans l'émission Cash Investigation

Le sénateur de la Marne, René-Paul Savary, a été surpris par les caméras de Cash Investigation lors d'un tournage sur l'utilisation abondante des pesticides dans l'agriculture et dans la viticulture.

Elise Lucet, journaliste présentatrice de l'émission arrive dans un restaurant parisien. Elle se rend à l'étage à la rencontre des dirigeants français du groupe suisse SyngentaSyngenta est l'un des leaders mondiaux dans la fabrication de produits de protection de la plante, autrement dit des pesticides.

Autour de la table, quelques parlementaires, dont le sénateur de la Marne, René-Paul Savary.

Contacté ce mardi matin, le sénateur René-Paul Savary se défend. Il explique ne pas "avoir été directement invité", mais avoir "suivi des collègues parlementaires". Selon lui, ce déjeuner, intitulé "Du champs à l'assiette" était organisé par le Club de l'Europe qui a pour but de rendre visible les entreprises aux yeux des politiques. Un déjeuner de travail selon le sénateur, qui permet aussi aux parlementaires comme lui de rencontrer des chefs d'entreprises et de développer les "circuits courts". René-Paul Savary explique que c'est "son travail d'être auprès des investisseurs".

L'émission pointe du doigt les pesticides utilisés par l'entreprise, tel que l'atrazine, responsable de nombreuses pollutions de l'eau en France. L'atrazine serait aussi une source élevée de risque de maladies pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge. L'entreprise a commercialisé pendant 30 ans cette molécule. Aujourd'hui, elle est interdite mais elle reste persistante dans les nappes phréatiques.

Le sénateur René-Paul Savary reste très discret. Elise Lucet interpelle les élus pour leur demander si l'entreprise ne devrait pas payer les factures de dépollution. Les députés ne répondent pas et s'énervent.

Cash Investigation, un reportage à découvrir ce mardi soir à 20h50 sur France 2.

Voir un extrait de l'émission


 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité