Saisie de 603 kg de cocaïne à Bâle-Mulhouse - “On a été de surprises en surprises” : un enquêteur raconte

L'avion des trafiquants et les valises saisies. / © Gendarmerie nationale
L'avion des trafiquants et les valises saisies. / © Gendarmerie nationale

Le Colonel François Despres fait partie de la section de recherches de Strasbourg. Il a participé au vaste coup de filet international ayant abouti à la saisie de 603 kilos de cocaïne à bord d'un avion privé le 16 mai dernier. Il raconte les coulisses de cette enquête hors-norme.

Par Caroline Moreau

Cest la plus grosse saisie de drogue jamais opérée dans un aéroport européen. Le 16 mai 2019, des gendarmes de la section de recherche de Strasbourg et des transports aériens de Mulhouse ont participé à une vaste opération internationale qui a conduit à l'arrestation de onze trafiquants et à la saisie de 603 kilos de cocaïne, pure à 90%.

L'enquête, baptisée "familia" et coordonnée par Europol et les services américains de la DEA, a duré plus d'un an et mobilisé quatorze pays de trois continents - Europe, Amérique et Asie - pour remonter une filière pilotée par une organisation mafieuse d'Europe centrale et des Balkans. Cette organisation était suspectée d'importer, de financer et de distribuer de grandes quantités de cocaïne depuis l’Amérique du sud vers les continents européen et asiatique par voies aérienne et maritime.
 

La section de recherches de Strasbourg était l'un des derniers maillons de la chaîne, explique le colonel François Despres qui commande cette section : "dans le cadre de cette opération, des informations ont indiqué qu’un avion allait arriver d’Uruguay avec à son bord des produits stupéfiants - en l'occurrence de la cocaïne. Les autorités tchèques, croates et serbes ont sollicité les autorités judiciaires française et suisse pour assurer la continuité de la surveillance de cet avion et des produits susceptibles de s’y trouver. Les sections de recherche de Marseille et Strasbourg se sont retrouvées impliquées avec l'aide de la gendarmerie du transport aérien."

Notre rôle était de surveiller l'avion et sa cargaison

- Colonel François Despres, section de recherches de Strasbourg

"A partir du moment où l’avion a quitté Nice, notre rôle a été de surveiller cet avion, les pilotes et les produits susceptibles de s’y trouver. Ca a été de longues heures de surveillance, jusqu’au moment où est apparu l’un des principaux commanditaires du groupe, un ressortissant serbe très connu et très dangereux qui était venu à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, à notre grande surprise, au contact des pilotes de l’avion".
Les trafiquants à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. / © Gendarmerie nationale
Les trafiquants à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. / © Gendarmerie nationale
C'est la police suisse qui a procédé aux interpellations et à la saisie des 603 kilos de cocaïne. "On ne connaissait pas la quantité. On savait que l’avion était chargé mais pas avec cette quantité incroyable, la plus grosse importation en Europe par vecteur aérien. "





 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus