Taxes, "agri-bashing", revenus, le monde paysan exprime sa détresse

Publié le Mis à jour le
Écrit par CC avec Afp

Les agriculteurs démarrent cette semaine un mouvement de protestation. Au menu de leur revendication, moins de pression fiscale et une hausse de leurs revenus. Un mouvement, spécifique, dissocié de celui des gilets jaunes.

Pression fiscale, rémunération, "agri-bashing"ou dénigrement systématique dont ils estiment faire l'objet notamment pour leur usage de pesticides : les agriculteurs sont en colère et interpellent les autorités par des actions prévues cette semaine dans toute la France.

La FNSEA, syndicat majoritaire, et les Jeunes agriculteurs maintiennent la pression, tout en saluant "une avancée importante dans la mise en oeuvre des états généraux de l'alimentation".
           
"Tout au long de la semaine, nous porterons la voix des agriculteurs auprès de nos parlementaires et de nos préfets, afin qu'ils mesurent l'urgence de donner du temps et des moyens à la transition écologique de l'agriculture qui mérite d'autres moyens que la fiscalité punitive" ont indiqué les syndicats.

Voir l'interview 

Hervé Lapieprésident Grand Est de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles)