Cet article date de plus de 4 ans

Vague de froid : même pas peur!

Les travailleurs qui exercent leur métier en extérieur se disent prêts à affronter les températures glaciales annoncées à partir de mardi... à condition d'être bien équipés!
Côté consommation d'électricité, le réseau est sous surveillance, mais pas de coupures à craindre pour le moment.
De nombreux chantiers seront à l'arrêt en raison du gel... pour ceux qui travaillent quand même, un conseil : bougez!
De nombreux chantiers seront à l'arrêt en raison du gel... pour ceux qui travaillent quand même, un conseil : bougez! © France 3 Alsace
Eboueurs, ouvriers de chantiers, commerçants sur les marchés : la météo hivernale de la semaine ne va pas rendre leur tâche facile! Bien s'équipés et éviter de rester trop longtemps sur place, tels sont les conseils pour supporter de travailler dehors par un tel froid...
De nombreux chantiers seront contraints à l'arrêt lorsque le gel rendra le travail impossible ou trop dangereux, notamment pour le matériel.
Mais la loi ne dit rien quant à une obligation de cesser le travail à une certaine température...

Sur les marchés, les vendeurs de vêtements sont plutôt contents, car le froid, sans pluie ou neige, est bon pour les affaires. Les maraîchers moins, car il leur faut chauffer comme ils le peuvent leurs stands pour éviter que les légumes ne gèlent...
durée de la vidéo: 01 min 52
Le travail extérieur par grand froid ©France 3 Alsace

L'Alsace n'avait pas connu pareil épisode polaire depuis 2012

Conséquence, samedi, le gouvernement a mis en place un "pilotage national quotidien" pour anticiper au mieux les besoins.
Au niveau local, le préfet du Bas-Rhin , en lien avec la Ville de Strasbourg, annonce ce lundi soir un renforcement du plan hivernal, avec une intensification des maraudes (allongement des plages horaires et renforcement des passages), extension de l’amplitude horaire des accueils de jour et des accueils de nuit, mise à disposition par la Ville de Strasbourg, en lien avec le niveau des températures, d’un gymnase d’une capacité de 70 places et ouverture de deux accueils de nuit supplémentaires pour familles et personnes isolées.

A Mulhouse, l'Armée du Salut annonce ouvrir 14 places d'hébergement d'urgence en plus des 44 déjà proposées.

Pas de problème sur le réseau électrique pour le moment


Le froid n'inquiète pas outre-mesure les responsables d'Electricité de Strasbourg Réseaux, qui surveillent la distribution d'électricité dans la région. Avec le froid, la consommation va forcément augmenter, mais rien d'alarmant pour le moment, même si l'un des réacteurs de la centrale de Fessenheim est à l'arrêt.

La consommation électrique était ce week-end à un niveau normal (toujours plus faible le week-end qu'en semaine puisque de nombreux sites industriels sont à l'arrêt).
Jean-Claude Mutschler, le directeur de ES-Réseaux, constate que "finalement aujourd'hui, la situation est la même que lundi dernier". En revanche, si elle devait se tendre "nous pourrions diminuer de quelques % la tension alimentant les différents clients du réseau".

Le 7 février 2012, la France avait enregistré un pic de consommation de 1540 mégawatts, dernier record de consommation de courant. Mais ce pic ne devrait pas être atteint cette semaine. Le pic de froid dans l'hexagone devrait intervenir surtout vendredi et peut-être samedi ou dimanche, mais le weekend, la consommation est moins forte. Donc le jour le plus sous surveillance sera vendredi.

durée de la vidéo: 01 min 37
Consommation électrique et froid : vigilance ©France 3 Alsace

Le Grand Est est un grand producteur d'électricité. Principalement du nucléaire et de la force hydraulique. Actuellement, les 4 réacteurs de Cattenom, près de Metz et le réacteur 1 de Fessenheim sont en service. Ainsi que les 10 centrales hydrauliques sur le Rhin.
Les régions sont toutes solidaires les unes des autres. Alors si, dans tout l'hexagone, le froid s'installe, un pic de consommation général pourrait déséquilibrer pendant quelques heures le réseau électrique. 

21 entreprises, parmi les plus consommatrices d'électricité de France ont signé un contrat avec RTE
, en charge du réseau au niveau national. Si besoin et par un simple coup de fil, elles se sont engagées à couper immédiatement le courant, pour soulager la tension sur le réseau électrique.

Autre mesure envisagée : RTE et ES pourraient diminuer la tension sur le réseau électrique. Conséquence, à petite échelle : une tarte aurait besoin de rester quelques minutes de plus au four, par exemple.

Enfin, le dernier effort concerne les particuliers qui sont appelés à limiter leur consommation de courant le matin et le soir entre 18 et 20h.

RTE a mis en place une application gratuite pour suivre production et consommation d'électricité en temps réel.

Jean-Claude Mutschler, directeur d'ES Réseaux, était ce midi dans notre journal, depuis le poste de pilotage du réseau électrique du Bas-Rhin :
durée de la vidéo: 02 min 05
Pas d'inquiétude pour ES Réseaux avant le pic de froid ©France 3 Alsace


Le grand froid arrive mardi

"Les températures ressenties seront au plus bas mercredi et jeudi car il y aura plus de vent", précise Emmanuel Demaël, prévisionniste à Météo France. Ainsi, dans le Nord-est, une température de -10, conjuguée à un vent de 50 km/h, "donnera lieu à un ressenti de - 20 environ".

Selon Météo-France, ce froid pourrait se poursuivre la semaine prochaine.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
froid météo économie