• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

David Valence, le maire de Saint-Dié-des Vosges porte plainte “pour injure publique à caractère homophobe”

David Valence estime que "rien ne justifie qu'on injurie un élu en raison de sa vie privée" / © France 3 Lorraine
David Valence estime que "rien ne justifie qu'on injurie un élu en raison de sa vie privée" / © France 3 Lorraine

Lundi 14 janvier le maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence, a annoncé avoir déposé plainte "pour injure publique à caractère homophobe" en septembre dernier. 

Par Yves Quemener

Le 22 septembre dernier David Valence, le maire de Saint-Dié-des-Vosges a porté plainte "pour injure publique à caractère homophobe". 

Dans un communiqué, publié lundi 14 janvier 2019, il explique qu'il s'agit d'un "d'un commentaire ordurier sur une page Facebook d'un titre de presse électronique".
 

C'est dans un communiqué que le maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence fait savoir qu'il a porté plainte contre X auprès du commissariat de sa ville pour "injure publique à caractère homophobe"

Il raconte avoir longuement réfléchi avant de déposer cette plainte, mais "rien ne justifie qu'on injurie un élu en raison de sa vie privée".

Pourquoi sortir du silence ? 

Dans son texte, après s'être interrogé sur la nécessité de porter plainte, il s'est interrogé sur la nécessité de rendre public, ou pas, sa démarche.


Il est temps de dire stop sur cette pente du "toujours plus violent" en mots et en actes, où d'aucuns voudraient engager le débat public.


Le maire de Saint-Dié "espère que l'identité de ce courageux anonyme pourra être levé grâce à l'enquête des services de police et à la coopération des entreprises de réseaux sociaux ". 


David Valence répond aux questions de Arnaud Salvini dans le 19/20 mardi 15 janvier 2019. 


 
David Valence, le maire de Saint-Dié-des Vosges porte plainte "pour injure publique à caractère homophobe"


Pour aller plus loin : https://www.lemonde.fr/société/article/2018/06/27/homophobie-un-constat-alarmant_5322208_3224.html
 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus