Vosges : le tour de France à pied, 3.200 km pour prouver que la vie ne s’arrête pas après un AVC

Publié le
Écrit par Malika Boudiba .

Valentin Michel, un jeune homme de 29 ans, maître nageur et rugbyman vosgien a été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2019. Le 9 avril prochain, il entamera un tour de France à pied, soit 3.200 km.

C'est un peu le défi fou de Valou. Valentin Michel veut prouver au monde que "la vie ne s'arrête pas quand on a un handicap". Le jeune homme aujourd'hui âgé de 29 ans a été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2019 chez lui à Uxegney dans les Vosges. Un jour de juin ordinaire, raconte-t-il : "j'étais sur mon ordinateur tard le soir. Je ne me sentais pas trop bien. Je me suis dit que cela irait mieux demain. Je me suis levé pour aller me coucher. Je suis tombé au sol. Je me suis réveillé un peu après sans trop savoir que quelque chose de grave m'arrivait. J'ai réussi à aller jusqu'à mon lit. Mes parents m'ont retrouvé le lendemain à 18h". La suite, c'est à l'hôpital que Valentin la comprendra. Hémiplégique, aphasique, il devra faire face à une hospitalisation puis suivre une longue rééducation.

Mes copains du club sont venus à l’hôpital, cela fait du bien au mental

Valentin Michel

Avant l’AVC, Valentin était maître nageur et joueur du RAEG Rugby Athlétique Epinal Golbey.Mes copains du club sont venus à l’hôpital, ça fait du bien au mental", nous confie-t-il.

Avec son courage et sa volonté de ne rien lâcher, Valentin parvient à récupérer une grande partie de ses capacités physiques. "Dans mon malheur, j’ai eu de la chance. Mes jambes fonctionnent même si ne ferai plus jamais de rugby". Quoi que… Valentin, tellement passionné, s’est remis un peu au rugby, mais "du rugby sans contact grâce à un ami". Des entraînements adaptés spécialement pour lui permettre de retrouver les sensations sportives. " Le club est comme ma deuxième famille". Valentin fait aussi du sport en salle avec un coach et de la marche plusieurs fois par semaine.

Objectif 3.200 km à pied

"Si on m'avait dit avant l'AVC : "Valentin, tu vas faire un Tour de France, 3.200 km en marchant", j'aurais répondu : jamais de la vie", nous confie Valentin. Mais, bizarrement, " aujourd'hui, c'est plus qu'un objectif". Valentin veut se sentir en vie. "La vie continue quand on a un handicap."

La vie continue quand on a un handicap

Valentin Michel
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Valou AVC (@valou_avc)

A la recherche de solutions d'hébergement

Valentin a travaillé sur un parcours de 3.200 km avec des points d'étape. Il est à la recherche de solutions d'hébergement. "Pour l'instant, jusqu'à Lyon, j'ai des personnes qui m'ont contacté pour me proposer un hébergement ".

Les propositions peuvent se faire sur sa page Facebook "en avant valou". Il postera des informations et des photos tout au long de son parcours sur Facebook et sur son compte Instagram et sera en contact avec son club et en particulier le médecin.

Départ prévu le 9 avril depuis Épinal. Son périple devrait durer neuf mois.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité