• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fait divers : un homme tué par balles à Corte

C'est ici, dans le quartier des Lubiacce, à Corte, que l'homme a été atteint de plusieurs balles en fin de soirée. / © France 3 Corse Via Stella
C'est ici, dans le quartier des Lubiacce, à Corte, que l'homme a été atteint de plusieurs balles en fin de soirée. / © France 3 Corse Via Stella

Peu avant 23 heures, Nicolas Leonzi, âgé d'une soixantaine d'années, a été pris pour cible dans la vieille ville. Il est décédé de ses blessures. La victime était armée, d'après les premières investigations. 

Par Sébastien Bonifay

La scène s'est déroulée dans le quartier des Lubiacce, dans les ruelles de la vieille ville de Corte. 
Selon nos premières informations, il était entre 22h30 et 23 heures. 

 
Les enquêteurs sur place cette nuit pour tenter de remonter le déroulé des événements. / © Christian Giugliano
Les enquêteurs sur place cette nuit pour tenter de remonter le déroulé des événements. / © Christian Giugliano


Selon les premiers éléments recueillis auprès de la procureure de la république Caroline Tharot, Nicolas Leonzi, âgé de 64 ans sortait d'un établissement où il venait de dîner, seul, quand il a été pris pour cible et touché à plusieurs reprises par un tireur solitaire. 
Qui se serait éloigné à pieds. 

L'une des balles l'a atteint à la tête.
La victime a été emmené à l'hôpital de Corte. Il est décédé à la suite de ses blessures, avant de pouvoir être envoyé vers l'hôpital de Bastia.

 
Nicolas Leonzi / © Profil Facebook
Nicolas Leonzi / © Profil Facebook


Nicolas Leonzi était pompier à la retraite. 
Il était défavorablement connu des services de police.

Une arme de poing, d'après des sources proches de l'enquête, aurait été retrouvée à proximité du corps. 
Elle aurait appartenu à la victime. 
Se sentait-elle menacée?
C'est à l'enquête de répondre à cette question. 

Mais cette information pourrait renforcer la conviction des enquêteurs que la mort de Nicolas Leonzi n'est pas liée à une rixe qui aurait mal tourné. 

C'est la police judiciaire de Bastia qui a été chargée de l'enquête.
 

 

Sur le même sujet

Ajaccio : avant-première du film algérien « Papicha » sélectionné aux prochains Oscars

Les + Lus